Personnes sourdes : Lyon fait un pas de plus vers l’accessibilité

En plein centre de Lyon, deux médecins signeurs, un interprète, une secrétaire et une aide-soignante pratiquant la langue des signes accueillent les personnes sourdes à la Clinique de Médecine Ambulatoire (CLIMA). Ils appartiennent tous à la nouvelle l’Unité d’Accueil et de Soins pour Sourds (UASS) des Hospices Civils de Lyon. Cette unité adapte l'offre de soins aux personnes sourdes et leur propose un parcours clinique cohérent.
En plein centre de Lyon, deux médecins signeurs, un interprète, une secrétaire et une aide-soignante pratiquant la langue des signes accueillent les personnes sourdes à la Clinique de Médecine Ambulatoire (CLIMA). Ils appartiennent tous à  la nouvelle l’Unité d’Accueil et de Soins pour Sourds (UASS) des Hospices Civils de Lyon. Cette unité adapte l’offre de soins aux personnes sourdes et leur propose un parcours clinique cohérent.
Depuis le 13 octobre 2014 et à l’instar des autres patients, les personnes sourdes ont la possibilité de consulter facilement des médecins généralistes. Les praticiens signeurs les reçoivent les lundis et mercredis. Ils peuvent faire appel à un interprète en langue des signes qui s’assure de la bonne compréhension des informations tant du côté du patient que du professionnel.
Si la personne sourde, si elle le souhaite, le médecin généraliste signeur peut devenir son médecin traitant.
A l’entrée de la CLIMA, une secrétaire pratiquant la langue des signes accueille le patient sourd et donne les rendez-vous, les jours de consultations. Une aide-soignante signeuse propose une aide au patient tout au long de son parcours. Une orientation visuelle est mise en place grâce à un écran d’appel dans la salle d’attente principale ainsi qu’une signalétique au sol avec des pas de couleur conduisant aux différentes salles d’attente. Si besoin, les patients sourds pourront consulter les spécialistes de la CLIMA, en présence d’un interprète : rhumatologie, médecine interne, néphrologie, endocrinologie, hématologie…. Une consultation en santé mentale sera proposée tous les 15 jours.
Précurseur en Rhône-Alpes, le CHU de Grenoble avait ouvert une unité d’accueil et de soins pour sourds en 2001;
La France compte quatre millions de personnes sourdes ou malentendantes dont environ 120 000 pratiquent la langue des signes française*.
*Source :   Sander MS, Lelievre F, Tallec A. Le handicap auditif en France : apports de l’enquête Handicaps, incapacités, dépendance 1998-1999. Études et Résultats. 2007;(589):1-8

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.