Philippe El Saïr, nouvel administrateur d’HUGO

Philippe El Saïr, directeur général du CHU de Brest, a été élu président du Groupement de coopération sanitaire HUGO pour 4 ans par les représentants des 7 établissements membres* réunis en assemblée générale, vendredi 23 juin 2017. La nomination de Yann Bubien, directeur de cabinet adjoint du cabinet de la Ministre des Solidarités et de la Santé, avait libéré avec quelques semaines d’avance la fonction de Président qu’il occupait depuis 2013.
Philippe El Saïr, directeur général du CHU de Brest, a été élu président du Groupement de coopération sanitaire HUGO pour 4 ans par les représentants des 7 établissements membres* réunis en assemblée générale, vendredi 23 juin 2017. La nomination de Yann Bubien, directeur de cabinet adjoint du cabinet de la Ministre des Solidarités et de la Santé, avait libéré avec quelques semaines d’avance la fonction de Président qu’il occupait depuis 2013.

Le nouveau président a dévoilé les grandes lignes d’une stratégie de développement qui sera détaillée en septembre 
– investir les thèmes médicaux en émergence comme la génomique
– consolider l’engagement d’HUGO en matière d’enseignement par simulation 
– renforcer les actions duGroupement Interrégional pour une Pédagogie Innovante (GIRPI),  en lien étroit avec les Doyens,
– conduire un travail sur le modèle économique de l’innovation médicale en CHU
– associer plus largement le management médical et les équipes de direction à la vie d’HUGO et encourager leur implication.

Philippe El Saïr a salué le bilan important laissé par Yann Bubien : « Sous sa présidence, le Groupement a pris une nouvelle dimension. Son action a permis de conforter le positionnement des CHU de l’interrégion Grand Ouest dans la compétition nationale et européenne. HUGO est aujourd’hui une expérience réussie de fédération des CHU observée au niveau national.»

Coopérer et travailler en réseau pour jouer dans la cour des grands et avec une reconnaissance européenne – retour sur 4 ans de montée en puissance

En 2013, HUGO a initié le premier appel à projets interrégional en France pour constituer des Fédérations Hospitalo-Universitaires et soutenir la dynamique de recherche médicale dans le cadre de projets innovants et structurants. 4 Fédérations Hospitalo-Universitaires ont ainsi été labellisées le 20 juin 2014 par HUGO, les Universités du Grand Ouest et l’INSERM.

En 2016, le GCS HUGO a été reconnu comme la 1ère structure de coopération retenue par l’Europe pour coordonner un projet en santé, financé à hauteur de 4,4 M€, dans le cadre du programme européen Horizon 2020. Le projet Digi-NewB, conduit par le Pr Patrick Pladys du CHU de Rennes, a pour objectif de développer un outil d’aide à la décision pour améliorer le pronostic des nouveau-nés prématurés. 
En 2017, HUGO a également déposé pour le compte de ses membres le projet HUGOMICS, en réponse à l’appel à projets France génomique 2025, dont les résultats sont attendus cet été.

Le mandat de Yann Bubien, a également permis de développer des actions et publications de référence telles que :
L’Ecole du management HUGO. Grâce à un partenariat avec l’AP-HP et l’Ecole des Mines de Paris, elle a ouvert ses portes en 2016 à une 1ère promotion de 22 médecins, chirurgiens et pharmaciens, pour développer les connaissances et compétences managériales des jeunes professionnels de santé prenant leurs premières responsabilités au sein des établissements d’HUGO.

L’Atlas de l’excellence en santé dans le Grand Ouest, publié à l’automne 2016, valorise dans les domaines des soins, de l’enseignement, de la recherche et de l’innovation, les pôles d’excellence en santé du Grand Ouest. A partir de ce panorama, HUGO dispose des éléments lui permettant de favoriser les connexions, susceptibles de consolider ou de faire émerger de nouveaux centres d’excellence.

L’Etude d’impact économique des CHU et CHR du Grand Ouest, publiée début 2017, en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie Nantes St-Nazaire, évalue le poids économique et social des CHU et démontre que leurs retombées directes sur l’économie de leur département correspondent à 66% en moyenne de leur budget et que leur impact économique global pèse environ deux fois plus que leurs dépenses de fonctionnement.

La Création du Groupement Inter-Régional pour une Pédagogie Innovante (GIRPI) au sein duquel les doyens travaillent à une pédagogie commune, à la mutualisation d’outils et de diplômes, à la valorisation de la marque « HUGO » en pédagogie, une bannière commune aux anciens internes des hôpitaux universitaires du Grand Ouest et un atout pour l’attractivité du Grand Ouest pour les étudiants.
Le Réseau de compétences dédié à la recherche et aux innovations portées par les paramédicaux, pour former les professionnels paramédicaux à la recherche, promouvoir la recherche paramédicale au sein des réseaux d’investigateurs du Grand Ouest et soutenir l’émergence de projets de recherche et de publications scientifiques portés par des paramédicaux.

Parmi les autres initiatives  à mettre à son actif, le Prix et des Bourses Espoirs HUGO, le partenariat avec la Fondation Maladies Rares, la mission nationale sur la recherche en soins primaires, le développement d’un réseau interrégional de centres de données cliniques en santé, la plateforme HUGO de simulation en santé.

*5 CHU (Angers, Brest, Nantes, Rennes et Tours), 1 CHR (Orléans), un centre de lutte contre le Cancer (Institut Cancérologique de l’Ouest) et deux centres hospitaliers (Le Mans et la Roche sur Yon)

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.