Philippe Jahan prend la tête d’UniHA

« L’acte d’achat porte en lui des conséquences bien plus larges. Il touche à l’organisation et à la gouvernance hospitalières » déclare Philippe Jahan*, nouveau Président d’UniHA, le réseau coopératif d'achats qui réunit 60 hôpitaux dont 32 CHU-CHR. Elu le 26 mars 2015, Philippe Jahan succède à Jean-Olivier Arnaud, Directeur Général du CHRU de Lille

« L’acte d’achat porte en lui des conséquences bien plus larges. Il touche à l’organisation et à la gouvernance hospitalières » déclare Philippe Jahan*, nouveau Président d’UniHA, le réseau coopératif d’achats qui réunit 60 hôpitaux dont 32 CHU-CHR. Elu le 26 mars 2015, Philippe Jahan succède à Jean-Olivier Arnaud, Directeur Général du CHRU de Lille.
En 2014, UniHA a acheté pour 2,434 Mds € et généré 84,33 M€ de gains sur achat. Son portefeuille a gonflé de plus de 18 % et ses gains** enregistrent une hausse de 4,4 % par rapport à 2013. Parmi les 15 filières d’achats, la principale filière médicaments comptabilise plus de 63 % des dépenses. Les anti-cancéreux correspondent eux seuls à 27% du portefeuille soit un montant de 651,5 M€ TTC. Leur remise en concurrence lancée en 2014 a généré 11,6 M€ TTC d’économies.
UniHA a contribué à professionnaliser la fonction achat en milieu hospitalier qui ne se résume plus à acheter en respectant le Code des Marchés Publics, mais bien à définir une stratégie pour une meilleure performance économique et à construire une expertise pour des achats complexes. Ainsi, UniHA veille à développer conjointement l’économie, la qualité et le meilleur usage des produits et services. Il soutient les observatoires et les clubs utilisateurs qui construisent et modélisent les pratiques les plus performantes : implication des médecins à l’élaboration du cahier des charges du marché des scanners-IRM, intervention des pharmaciens du CHU de Bordeaux pour expliquer aux prescripteurs les médicaments biosimilaires d’anticorps monoclonaux et les nouveaux paradigmes  techniques et économiques de ces « génériques » d’un autre type.
Parmi les succès du groupement : la négociation de fourniture d’électricité associée à des prestations de services énergétiques, pour le compte de 250 établissements totalisant un volume de consommation supérieur à plus de 3 TWh/an, équivalent à celui d’une métropole de 1,5 million d’habitants. Le premier accord-cadre concernant les lots de fourniture d’électricité a été publié le 17 décembre 2014. Les premiers marchés seront lancés à partir du mois d’avril 2015 pour un début d’exécution en octobre-novembre 2015.
L’expérience montre aussi combien l’adaptation de certains marchés à un périmètre territorial pertinent optimise les dépenses. Pour les déchets par exemple, les coûts d’enlèvement varient selon la région administrative et selon les pratiques des établissements. La stratégie achat doit donc être adaptée à la concentration des acteurs économiques et un premier niveau de mutualisation hospitalière comme les Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) aide à rééquilibrer la relation économique et à favoriser un rapprochement avec les meilleures pratiques locales.
UniHA encourage l’innovation et le progrès
« UniHA peut-être définie comme une joint-venture entre les entreprises. Ces dernières sont considérées comme les inventeurs et les hôpitaux comme le terreau propice au test de leurs productions. Pas seulement les nouveautés technologiques. Des produits de la vie de tous les jours sont tout autant concernés. Par quoi pouvons-nous remplacer les gobelets et la vaisselle de plastique dont nous faisons grand usage ? La réponse serait importante sur le plan écologique. Les produits les plus banals peuvent être à la source des plus grandes ruptures technologiques. C’est pourquoi il est naturel d’associer les fournisseurs à nos échanges très en amont », explique encore Philippe Jahan.
Pour autant, l’innovation ne représente pas toujours une source d’économie immédiate. Bien acheter, c’est souvent partager des démarches de progrès qu’il s’agisse de matériel ou d’organisation, souvent les deux, et les échanger avec d’autres. "A l’hôpital, tout n’est qu’échanges de prestations et de services, que ce soit sur un mode marchand ou dans le cadre de relations client-fournisseur en interne. L’innovation naît de cet échange permanent. L’acte d’achat influence même directement la recherche et le développement de nouveaux produits et services. Lorsqu’un groupe de travail décrit ses besoins, il conceptualise le futur proche et anticipe, avec quelques années d’avance, sur ce que seront les objets du futur." analyse Philippe Jahan. Pour lui, il est fondamental d’associer acheteurs et utilisateurs afin d’imaginer les besoins futurs de l’Hôpital. "Il faut à cet égard que le personnel d’UniHA représente l’excellence des acheteurs, qu’il apporte un niveau d’expertise indiscutable. C’est le cas aujourd’hui et nous devons maintenir cette exigence."
UniHA, premier contributeur aux objectifs du programme PHARE
Pour 2017, dans le cadre du programme PHARE (Performance Hospitalière pour des Achats Responsables), le ministère de la Santé demande aux établissements de santé de capitaliser chaque année des gains sur achat à hauteur de 3 % de leur périmètre d’achat traitable. Devenu premier contributeur aux objectifs du programme PHARE, UniHA projette d’atteindre les 100 M€ de gains sur achat à cette date. Dix ans après sa création, UniHA est l’un des leviers qui vont permettre à la France de tenir le plan d’économie attendu du secteur hospitalier. Pour mener à bien son développement, UniHA continuera à s’appuyer sur la mutualisation par une mise en commun des fonctions achat ou par des transferts d’activités entre établissements (loi de Santé actuellement en débat).
*Directeur Général du Centre Hospitalier de Valenciennes (Nord), Philippe Jahan a assuré la fonction de Vice-président d’UniHA depuis 2011. Diplômé de l’EHESP en 1977, il a occupé des fonctions de direction à Nancy, avant d’être nommé Directeur de Centre Hospitalier à Noyon (1987-1996), Tourcoing (1996-2001) et Valenciennes depuis 2001
**Le gain sur achat désigne la différence entre le prix unitaire de l’ancien contrat et celui du nouveau contrat, croisée avec les quantités prévisionnelles au moment de la conclusion du contrat. Le gain sur achat se compare s’évalue aussi au regard les conditions faites à un autre hôpital pour des produits et services identiques.

Mieux connaître UniHA

Comité de Direction d’UniHA élu le 26 mars 2015 pour 3 ans
Président : Philippe Jahan, Directeur – CH de Valenciennes
Vice-président : Jean-Olivier Arnaud, Directeur Général CHRU de Lille
Membres
Séverine Masson, Directrice Générale Adjointe du CHU de Poitiers
Olivier Jonquet, Président de CME du CHU de Montpellier
Jean Sengler, Président de CME du GH de la Région de Mulhouse et Sud Alsace
Sandra Wisniewski, Pharmacien responsable des Achats au CHU de Strasbourg
Eric Dubini, Directeur des Achats du CHU de Bordeaux
Isabelle Walbecq, Pharmacien en charge des Achats au CHRU de Lille, coordonnateur filière Produits de Santé
Philippe Pin, Directeur des Achats des Hospices Civils de Lyon, coordonnateur filières Bureau & Bureautique, Consommables et Equipements des Unités de Soins, Energie (segment gaz naturel)
La Direction d’UniHA
Bruno Carrière – Directeur Général
Julie Bourgueil – Directrice Générale Adjointe
Chiffres clés
• 32 CHU-CHR et 26 centres hospitaliers membres d’UniHA
• Portefeuille achat du groupement en 2014 : 2,434 Mrd€ TTC (1,982 Mrd€ en 2013)
• Gains réalisés pour l’année 2014 : 84,33 M€ (80,6 M€ en 2013)
• Périmètre d’achat traitable des CHU et grands CH membres : estimé à 9 Mds €
• 15 filières d’achat
• 315 marchés actifs
• Chaque jour, UniHA produit 230 000 euros de gains sur achat.
• Création d’UniHA : 2005

GCS UniHA
9, Rue des Tuiliers
69003 LYON
Tél. 04 81 07 01 50
http://fournisseurs.uniha.org/
Contact presse
Jean REMY, Tél. 06 75 91 38 15, jean.remy@intelligible.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.