Philippe Saurel, Maire de Montpellier élu à la présidence du Conseil de surveillance du CHU

Philippe Saurel, Maire de Montpellier et Président de Montpellier Agglomération, a été élu à l’unanimité à la présidence du Conseil de Surveillance du CHRU de Montpellier, mercredi 10 décembre 2014. Il a désigné Damien Alary, Président de la Région Languedoc-Roussillon, comme vice-président.
Philippe Saurel, Maire de Montpellier et Président de Montpellier Agglomération, a été élu à l’unanimité à la présidence du Conseil de Surveillance du CHRU de Montpellier, mercredi 10 décembre 2014. Il a désigné Damien Alary, Président de la Région Languedoc-Roussillon, comme vice-président.
Philippe Saurel représente la Ville de Montpellier au conseil de surveillance du CHRU depuis son élection en mars 2014. Il succède, à ce poste, à Christian Bourquin, Président de la Région Languedoc-Roussillon et Sénateur des Pyrénées-Orientales, qui présidait le Conseil de Surveillance du CHRU jusqu’à son décès le 26 août dernier.
Damien Alary, représente la Région Languedoc-Roussillon au Conseil de Surveillance du CHRU depuis le décès de Christian Bourquin et son élection à la tête de cette collectivité.
En savoir plus sur le Conseil de Surveillance
Depuis la loi du 21 juillet 2009 portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires, le Conseil de Surveillance a remplacé le Conseil d’Administration. Il se réunit trois à quatre fois par an.
Cette instance se prononce sur les orientations stratégiques de l’établissement. Elle exerce un contrôle permanent sur la gestion et la santé financière de l’établissement, donne son avis sur la politique d’amélioration de la qualité, de la gestion des risques et de la sécurité des soins, ainsi que sur l’organisation interne de l’hôpital et sa politique de coopération territoriale.
Le conseil de surveillance comprend 15 membres, répartis en trois collèges 
–          5 représentants des collectivités territoriales : Ville de Montpellier, Montpellier Agglomération, Conseil Général de l’Hérault, Conseil Général du Gard, Région Languedoc-Roussillon ;
–          5 représentants des personnels : 3 représentants non-médicaux, 2 médecins ;
–          5 « personnalités  qualifiées », désignées par le Préfet et le Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé (dont des représentants des usagers).
Siègent également au conseil de surveillance des membres disposant d’une voix consultative : le Président de la Commission Médicale d’Etablissement, le Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé, le Directeur de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie, ou encore des représentants des familles et du comité local d’éthique.
Le Président du Conseil de Surveillance est élu pour une durée de 5 ans. Son vice-président est désigné par le Président pour la même durée. Il préside le Conseil en l’absence du Président.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.