Pierre-Paul Riquet, l’hôpital universitaire du XXIème siècle en avant-première

Célébrer la naissance d’un nouvel hôpital en conviant la population à une journée « portes ouvertes », l’invitation est lancée pour samedi 5 avril 2014 par le CHU de Toulouse. Après 8 ans de gestation et un investissement de 368 millions d’euros, le CHU lèvera le voile sur l’un des plus beaux fleurons de l’hospitalisation publique du XXIème siècle, édifié au cœur du site de Purpan, l’hôpital Pierre-Paul Riquet, du nom de l’entrepreneur - humaniste de génie qui eut l’audace d’engager la construction du canal du midi.

Célébrer la naissance d’un nouvel hôpital en conviant la population à une journée « portes ouvertes », l’invitation est lancée pour samedi 5 avril 2014 par le CHU de Toulouse. Après 8 ans de gestation et un investissement de 368 millions d’euros, le CHU lèvera le voile sur l’un des plus beaux fleurons de l’hospitalisation publique du XXIème siècle, édifié au cœur du site de Purpan, l’hôpital Pierre-Paul Riquet, du nom de l’entrepreneur – humaniste de génie qui eut l’audace d’engager la construction du canal du midi.
Intégré à la ville, facilement accessible par la ligne 1 du Tram, 3 lignes de bus et par le périphérique, cet établissement aux couleurs chaleureuses terres cuites et ocre, de 8 niveaux, d’une superficie de  85 000 m2 et de 600 lits et places abritera des spécialités médicales et chirurgicales du CHU. Au service des patients plus de 2 000 professionnels exercent leurs missions au sein d’une nouvelle organisation médicale.


 Les services de soins et d’équipements techniques jusqu’alors dispersés sur les différents sites de Purpan et Rangueil ont été regroupés en trois pôles cliniques, l’institut locomoteur qui réunit la chirurgie orthopédique et traumatologique, ainsi que la rhumatologie, le pôle neurosciences et le pôle Céphalique avec l’oto-rhino-laryngologie (ORL), l’ophtalmologie et la chirurgie maxillo-faciale. Une unité pédiatrique médico-chirurgicale permettra d’organiser la prise en charge spécifique des enfants en matière de neurologie, de neurochirurgie, de chirurgie maxillo-faciale, d’ophtalmologie et d’oto-rhino-laryngologie.
Cœur névralgique du bâtiment : un plateau technique de dernière génération comptant 25 salles d’opération dont 3 dédiées aux activités non programmées, un plateau mutualisé d’anesthésie-réanimation comprenant 57 lits de soins critiques pour l’ensemble des 3 pôles,  20 places dans l’unité de chirurgie ambulatoire et 52 places de surveillance post-interventionnelle (SSPI ou salles de réveil) et d’un secteur de radiologie avec imagerie conventionnelle, imagerie d’urgences, 1 système EOS corps entier, imagerie interventionnelle, échographie, 3 IRM dont 2 IRM 3Tesla, 1 scanner corps entier haute définition, 1 gamma caméra hybride (scintigraphie 3D couplée au scanner à rayons X)…
« Nous allons disposer d’outils de travail de la plus haute performance qui nous permettront d’offrir aux toulousains et aux habitants de Midi-Pyrénées une qualité de soin améliorée et des conditions d’accueil et de confort exceptionnelles. »  se félicitent Jacques Léglise, directeur général du CHU et Bernard Pradère, président de la Commission Médicale d’Établissement
 

Confort pour les patients et le personnel
Plus de 80% de chambres sont individuelles contre 50% aujourd’hui. Fonctionnelles et confortables, elles bénéficient d’un éclairage naturel et d’une salle de bain complète. Un effort particulier a été porté sur  l’accueil et la convivialité avec des espaces pour recevoir familles et proches, des cafétérias…
Un plus pour les patients : 1000 places de parking vont être créées en 3 ans et des navettes CHU gratuites organisées en 4 lignes vont circuler sur l’ensemble du site
Recherche
Au sein de l’hôpital Pierre-Paul Riquet, la recherche est menée en collaboration étroite avec l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Le Centre d’Investigation Clinique (CIC) qui dispose de 5 lits permet d’ intégrer la recherche sur les sites hospitaliers au plus près des soins afin de faire bénéficier les malades des dernières innovations et avancées médicales, dans les meilleurs délais.
Enseignement
Pour déployer les activités d’enseignement au plus près du soin, l’hôpital Pierre-Paul Riquet dispose d’un centre d’enseignement et de congrès de 345 places et de salles de cours destinées à la formation des médecins dans le cadre de la faculté de médecine de Toulouse-Purpan.
À proximité du site de Purpan, la Région Midi-Pyrénées et le CHU de Toulouse regrouperont 12 écoles de formation aux métiers de la santé en un seul campus implanté sur le futur éco-quartier de la Cartoucherie. Cette nouvelle construction neuve de 12 000 m² va permettre une proximité des deux secteurs de for¬mation (formation initiale et continue) ainsi qu’un rassemblement des équipements et des compétences

Architecture : l’œuvre d’Aymeric Zublena et de Bernard Cabannes (SCAU)
La façade de terre cuite uniforme donne au bâtiment son caractère simple et serein, en harmonie avec son environnement.
D’aspect massif, le socle de 217 m x 98 m et de 15 m de haut apparaît comme un mur d’enceinte percé par un rythme d’ouvertures. Cette base supporte une superstructure aérienne et transparente de 6 étages où les services d’hospitalisation sont identifiables par le jeu de décalage des terrasses. Des stores à lames intégrées équipent chaque pièce leur permettant de respirer et de réguler l’ensoleillement tout au long de la journée.
Approche environnementale : avec son implantation Nord-Sud permettant la récupéra¬tion maximale des apports solaires sur les grandes façades et une protection aisée contre les surchauffes d’été avec les brises soleil orientables extérieurs, l’hôpital Pierre-Paul Riquet, met en avant un des matériaux essentiels à l’archi¬tecture, l’éclairement naturel qui vient illuminer jusqu’aux locaux les plus reculés. Quant à la structure en béton, elle contribue à la durabilité du bâtiment.
Les grandes dates du projet
• Choix du lauréat : décembre 2005
• Obtention permis de construire : décembre 2006
• Désignation des entreprises : fin 2007
• Démarrage des travaux : mars 2008
• Date de réception : février 2013
• Ouverture au public : avril 2014
L’hôpital Pierre–Paul Riquet en chiffres
• 600 lits et places
• Plus de 2 000 professionnels
• Montant des travaux : 328 M € (50% dans le cadre du plan hôpital 2007- 50 % par emprunt et autofinancement)
• Équipements : 40 M € (voir précisions ci-dessous)
• Surface: 85 779 m²
• Emprise au sol : 217 m
Un équipement à la pointe de la modernité
• 19 M € pour le matériel biomédical (blocs opératoires, imagerie, explorations fonc¬tionnelles…)
• 8 M € pour l’informatique (full wifi, dictée numérique, innovations logicielles…)
• 11 M € pour l’équipement hôtelier et logistique (transports automatisés lourds, système double bac, distributeurs automatiques de vêtements, pneumatique…)

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.