Planète cerveau en orbite autour de Lille

Après Marseille et Bordeaux, c'est au tour du CHRU de Lille d'accueillir l'exposition itinérante « Planète Cerveau : un monde à explorer » du 12 janvier au 11 février 2007, dans le hall de l'Hôpital Roger Salengro. Mal connu du grand public, le cerveau offre encore de larges pistes d'investigation aux chercheurs. Pour tenter d'en percer les secrets et faire un point sur les connaissances actuelles et les voies d'avenir, la Fondation Eisai a conçu, en co-production avec le Muséum National d'Histoire Naturelle, un voyage initiatique pour pénétrer les mystères du cerveau.

Après Marseille et Bordeaux, c’est au tour du CHRU de Lille d’accueillir l’exposition itinérante « Planète Cerveau : un monde à explorer » du 12 janvier au 11 février 2007, dans le hall de l’Hôpital Roger Salengro. Mal connu du grand public, le cerveau offre encore de larges pistes d’investigation aux chercheurs. Pour tenter d’en percer les secrets et faire un point sur les connaissances actuelles et les voies d’avenir, la Fondation Eisai a conçu, en co-production avec le Muséum National d’Histoire Naturelle, un voyage initiatique pour pénétrer les mystères du cerveau.

Le cerveau, organe de près de 300 milliards de cellules, siège de nos facultés mentales et du contrôle de toutes les fonctions de notre corps, reste un mystère. Pour décrypter sa complexité l’exposition, conçue comme une métaphore du cerveau, propose une scénographie modulable :
« La jungle neuronale » : 2 « coques » qui symbolisent les hémisphères cérébraux.
« L’archipel des désordres » : 5 « îlots de méduses » traitant des pathologies qui peuvent affecter le cerveau (la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, l’épilepsie, la Sclérose en
Plaques et les Accidents Vasculaires Cérébraux).

Pédagogique, ludique et interactive, l’exposition « Planète Cerveau » ouverte à tous, emmènera aussi bien petits et grands : les patients et leur famille, le personnel soignant, les professionnels de santé, mais aussi le grand public, pour un voyage initiatique dans les méandres du cerveau.

Le succès de l’exposition présentée au Musée de l’Homme à Paris en 2005, la Fondation Eisai a décidé de poursuivre l’aventure en développant une exposition itinérante de 60m2, qui viendrait à la rencontre de 10 CHU de France, d’octobre 2006 à décembre 2007.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.