Pleins feux sur l’innovation

Le jeudi 20 mars 2003, le Zénith d'Orléans a accueilli la 8ème journée innovations du CHR. 7 heures non stop de zapping sur les avancées thérapeutiques, les initiatives prises en matière de prévention, les nouveaux modes d'accompagnement et d'information mais aussi sur les efforts des services pour améliorer l'accueil et distraire les malades.

Le jeudi 20 mars 2003, le Zénith d’Orléans a accueilli la 8ème journée innovations du CHR. 7 heures non stop de zapping sur les avancées thérapeutiques, les initiatives prises en matière de prévention, les nouveaux modes d’accompagnement et d’information mais aussi sur les efforts des services pour améliorer l’accueil et distraire les malades.

Au programme un florilège de séquences où les démonstrations scientifiques alternent avec les instants d’émotion et de rire.
Les équipes sont venues expliquer les nouveaux traitements de la dégénérescence maculaire liée à l’âge, du cancer de la prostate, de l’obésité, le dossier médical unique, le coeur en 4 dimensions, les approches pédagogiques qui aident le patient à participer activement à la gestion de sa maladie : comme l’école de l’ostéoporose ou les ateliers Diabolo pour le diabète, l’écoute plus attentive de la souffrance des enfants dont l’un des parents est atteint de cancer, les pistes explorées par une équipe multidisciplinaire clinique et biologique pour lutter contre le PXE, une maladie orpheline, le suivi des sportifs…

L’assistance a retenu son souffle quand Jessica Gilson, jeune malade de 14 ans atteinte de mucoviscidose, a interprété « On air » accompagnée au synthétiseur par son complice et kinésithérapeute Christophe Millet. Les 950 orléanais ont ensuite ri avec la troupe de théâtre qui s’introduit régulièrement dans les chambres du service de cardiologie.

L’innovation c’est aussi le projet du futur CHR. Au cours de l’après-midi, Serge Grouard maire d’Orléans a annoncé qu’en 2010 un nouvel hôpital verrait le jour. Les études ne font que débuter.

«Au CHR d’Orléans, l’innovation ne se limite pas à la recherche mais se décline au quotidien, une preuve du dynamisme et de la vitalité de nos équipes. » se réjouit Jean-Pierre Gusching, Directeur Général. En 2002, le CHR a d’ailleurs reçu le 1er prix de l’innovation pour son plan culturel.

Dans la salle, un spectateur plus attentif que les autres se rappelait la première journée innovations lancée voici 15 ans. En 1988, Jean Hue, Directeur Général avait constaté que les services développaient des initiatives qui méritaient d’être valorisées, « ne serait-ce que pour en informer l’ensemble des médecins hospitaliers ».

Ainsi est née la journée innovations, d’abord outil de promotion interne réservé aux praticiens, la journée s’est vite ouverte à tous les personnels, chacun dans son domaine pouvant faire évoluer sa pratique et venir en parler. Au fil des ans la programmation s’est étoffée et le public a suivi, faisant de cette rencontre un succès. Aujourd’hui, le Zénith accueille un grand spectacle : la fête du Centre Hospitalier Régional qui célèbre le progrès médical et technologique et rend hommage aux qualités humaines et à la créativité de ses personnels.
« La journée innovations, c’était un peu une revanche sur ce « U » de universitaire qui manque tant au CHR. » reconnaît Jean Hue.

Rendez-vous est pris pour 2005, la 9ème journée innovations et le 4ème Zénith du CHR !

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.