Plus d’1,5 Millions d’euros pour la recherche au CHU

Pour l'accompagnement de sa mission de recherche, la Délégation Régionale à la Recherche Clinique installée au CHU de Clermont-Ferrand vient de se voir attribuer un financement ministériel de plus d'1,5 millions d'euro pour la réalisation de cinq programmes de recherche clinique, dont 4 au CHU de Clermont-Ferrand et un au Centre Régional de Lutte contre le Cancer en étroite collaboration avec le CHU, tous d'envergure nationale.

Pour l’accompagnement de sa mission de recherche, la Délégation Régionale à la Recherche Clinique installée au CHU de Clermont-Ferrand vient de se voir attribuer un financement ministériel de plus d’1,5 millions d’euros pour la réalisation de cinq programmes de recherche clinique, dont 4 au CHU de Clermont-Ferrand et un au Centre Régional de Lutte contre le Cancer en étroite collaboration avec le CHU, tous d’envergure nationale.

Ce financement, acquis dans le cadre du Programme national Hospitalier de Recherche Clinique (PHRC), va ainsi permettre aux équipes lauréates de poursuivre leurs travaux.

Dans la thématique générale « hors cancérologie », les 4 projets retenus par le Ministère de la Santé ont été proposés par le Pr Pierre-Michel LLORCA (Psychiatrie), le Professeur Odile BOESPFLUG-TANGUY (Génétique Médicale), Le Docteur Françoise VENDITELLI (Gynécologie-Obstétrique) et le Docteur Christian DUALE (Anesthésie-Réanimation), chacun assurant également la coordination de son projet au niveau national.

Au sein de la thématique « Cancérologie », c’est le projet proposé par le Docteur Jacques BONNAFOUS (Médecine Nucléaire au Centre Jean Perrin) et le Professeur Michel D’INCAN (Dermatologue) qui sera également soutenu.

Au travers des équipes engagées dans ces programmes de recherche, c’est donc toute l’excellence, la qualité et le dynamisme de la recherche clinique hospitalo-universitaire clermontoise qui est ainsi reconnue.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.