Plus grand chantier hospitalier : l’avis d’appel à concurrence publié

Revalorisé à 600 millions d'euros toutes dépenses confondues* le nouvel hôpital d'Orléans est à ce jour le plus grand projet hospitalier de France. L'avis européen d'appel public à la concurrence a été publié le 23 février 2009. Si les appels d'offres se révèlent fructueux, la pose de la première pierre des futurs 180 000 m² aural lieu fin septembre 2009.

Revalorisé à 600 millions d’euros toutes dépenses confondues* le nouvel hôpital d’Orléans est à ce jour le plus grand projet hospitalier de France. L’avis européen d’appel public à la concurrence a été publié le 23 février 2009. Si les appels d’offres se révèlent fructueux, la pose de la première pierre des futurs 180 000 m² aura lieu fin septembre 2009.

Les appels d’offres (11 lots) concernent la construction tous corps d’état du site principal, conçu sur 7 niveaux dont 5 en superstructure et qui hébergera 1 300 lits et de quatre autres bâtiments : le plateau technique, les fonctions logistiques et techniques et 700 places de stationnement.

La déconstruction de l’hôpital actuel et les travaux d’après déconstruction feront l’objet d’une consultation ultérieure.

Les travaux de construction à proprement parler ne débuteront cependant qu’à la fin du 1er trimestre 2010 compte-tenu de la phase d’installation du chantier (dévoiement de voiries et de réseaux, cantonnements…).

Certification HQE : l’engagement de Serge Grouard, maire d’Orléans
Le CHR a engagé une analyse sur la faisabilité de la certification Haute Qualité Environnementale (HQE) du nouvel hôpital d’Orléans. Une réunion avec l’organisme certificateur CERTIVEA a eu lieu en décembre 2008. La maîtrise d’ouvrage a mis en évidence le niveau atteint par le projet pour chacune des 14 cibles**, les écarts entre le projet actuel et le référentiel, et les moyens à mettre en oeuvre pour y satisfaire.

Cette certification comporte 3 audits à la fin de chaque phase : programmation, conception et construction. Le référentiel Définition Explicite de la Qualité Environnementale (DEQE), publié par la Mission d’Aide à l’Investissement Hospitalier (MAINH ), est applicable depuis juillet 2008 aux établissements hospitaliers.

En mars, Serge Grouard, maire d’Orléans, en sa qualité de président du conseil d’administration du CHR d’Orléans a adressé une lettre au ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du Territoire Jean- Louis Borloo, afin d’obtenir le soutien du ministère pour le financement de la certification HQE du projet de nouvel hôpital.

Le multimédia à chaque lit
Les nouvelles technologies de l’information et de la communication seront mises au service des patients et du personnel avec notamment l’équipement de chaque lit de patient par un terminal multimédia (télévision, internet, téléphone, système d’information). Côté ingénierie : il est prévu d’informatiser les systèmes de gestion technique des bâtiments, de gestion du patrimoine et des infrastructures techniques, et l’utilisation de transports automatiques lourds (TAL) pour les flux logistiques.

*hors parking silo 2, équipements et frais financiers

** La démarche haute qualité environnementale prévoit 14 critères pour programme, concevoir et réaliser un bâtiment plus sain, plus confortable, plus respectueux de l’environnement qu’un bâtiment de même génération. La Qualité Environnementale des Bâtiments (QEB) comprend :
– l’éco-construction : la relation du bâtiment avec son environnement immédiat, le choix intégré des produits, systèmes et procédés de construction, le faible impact environnemental
– l’éco-gestion de l’énergie, de l’eau, des déchets d’activités ainsi que l maintenance et la pérennité des performances environnementales
– Le confort : hygrothermique, acoustique, visuel et olfactif
Elle prend aussi en compte la santé au travers de la qualité sanitaire des espaces, de l’air, de l’eau

D’autres informations sur Réseau CHU.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.