Votre navigateur ne supporte pas Javascript. Pour une meilleure navigation activez le javascript.
  • page facebook de reseau CHU
  • page Tweeter de reseau chu
  • abonnez-vous à nos flux RSS
Agrandir le texte Diminuer le texte

Polytraumatisés intubés - moins de pneumonies nosocomiales grâce à l’hydrocortisone

CHU Nantes - mercredi 04 mai 2011. 5083 vu(s)

l\\\'équipe de réanimation chirurgicale

L'équipe de réanimation chirurgicale

L'étude Hypolyte, portée par une équipe nantaise démontre que l'hydrocortisone peut faire diminuer le nombre de pneumonies acquises en milieu hospitalier chez les patients polytraumatisés.

« Après l'obtention d'un programme hospitalier de recherche clinique (PHRC) régional en 2006, la publication de notre étude dans l'un des plus grands journaux médicaux est une véritable consécration » annonce, enthousiaste, le Pr Karim Asehnoune, responsable de la réanimation chirurgicale à l'hôtel-Dieu.

En mars dernier, le JAMA* dédie un article à Hypolyte (hydrocortisone polytraumatisé), nom donné à l'étude multicentrique randomisée, en double aveugle contre placebo, qui propose de modifier la prise en charge des polytraumatisés. Chez ces patients hospitalisés en unité de soins intensifs et intubés, un syndrome inflammatoire persistant représente un facteur de risque de pneumonie nosocomiale. En particulier pour les traumatisés crâniens qui sont entre 40 et 60 % à contracter une pneumonie post-traumatique. De plus, la déficience corticoïde due au traumatisme augmente l'inflammation. D'où l'hypothèse qu'une substitution par hydrocortisone pourrait atténuer cette réaction inflammatoire, sans entraîner d'immunosuppression et en restaurant une réponse immunitaire à l'infection.

L'étude, menée dans sept centres hospitaliers, a inclus 150 patients atteints d'un traumatisme sévère entre novembre 2006 et août 2009. « Les résultats sont prometteurs. La prévention de la pneumonie post-traumatique est un enjeu majeur clinique et économique ».

*JAMA, vol 305, n°12, pp.1201-1209.

 

Patients traités par hydrocortisone

Groupe placebo

Patients ayant développé une pneumonie nosocomiale à 28 jours

35 %

55 %

Durée moyenne de ventilation artificielle

12 jours

18 jours

Durée moyenne de séjour en soins intensifs

18 jours

24 jours


Catégorie : CHU Nantes, Recherche -Etude, Maladies infectieuses et tropicales, Article 3

Pour plus d’information : CHU Nantes


Les commentaires pour cet article :


Pas de commentaire

Ajouter un commentaire


L’afflux de spams et de messages publicitaires rend obligatoire l’insertion de filtres. Pour que cet espace continue à bien remplir sa fonction de passerelle entre les internautes et les institutions, nous vous invitons à remplir les cadres ci-dessous ainsi que le code qui figure dans l'image avant de nous transmettre votre commentaire. Merci de votre compréhension.



*



*

*



*


* - champ obligatoire

Voir les règles de l'espace réaction

newsletter la carte des CHU

Welcome to France University Hospitals

Se faire soigner dans un CHU de France

reseau-chu international

32 établissements de pointe
vous accueillent

picto reseau-chu international

Les rendez-vous santé

  • 25 novembre : journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes
  • 27 novembre : journée nationale de la trisomie 21
  • 29 novembre : semaine internationale de la science et de la paix
  • 1 décembre : journée mondiale de Lutte contre le SIDA
  • 1 décembre : journée mondiale de Lutte contre le SIDA
Voir toutes les dates ...
1ère mondiales médicales les chu en 2020 culture et sante La communication des CHU Article les plus lus publications de reseau-chu offre emploi dans le médicale soumettre un article

Mis à jour le :  24-11-2020