Pose de la 1ère pierre du bâtiment Laennec mardi 23 juin 2009

Premier établissement pédiatrique crée dans le monde il y a 200 ans, l'hôpital Necker-Enfants malades (AP-HP) traite chaque jour 150 enfants aux urgences, 400 en hospitalisation et 700 en consultation. Fort d'une histoire très riche en découvertes scientifiques et en innovations médicales, il s'est développé au fil des siècles par la construction de nombreux bâtiments - 28 au total - enchevêtrés sur 9 hectares. La pose de la 1ère pierre du bâtiment Laennec marque le début d'une restructuration en profondeur du site.

Premier établissement pédiatrique crée dans le monde il y a 200 ans, l’hôpital Necker-Enfants malades (AP-HP) traite chaque jour 150 enfants aux urgences, 400 en hospitalisation et 700 en consultation. Fort d’une histoire très riche en découvertes scientifiques et en innovations médicales, il s’est développé au fil des siècles par la construction de nombreux bâtiments – 28 au total – enchevêtrés sur 9 hectares. La pose de la 1ère pierre du bâtiment Laennec marque le début d’une restructuration en profondeur du site.

Le futur bâtiment Laennec rassemblera sur 55 000 m2 des équipes hautement spécialisées aujourd’hui dispersées sur 3 sites hospitaliers et 10 bâtiments : Necker-Enfants Malades, Saint-Vincent-de-Paul et la néonatologie de l’Institut de Puériculture de Paris. Il regroupera des activités de chirurgie pédiatrique (neurochirurgie, chirurgie orthopédique, Oto-rhino-laryngologie, stomatologie et chirurgie maxillo-faciale, chirurgie viscérale), des spécialités médicales, des unités de réanimation pédiatrique chirurgicale et médico chirurgicale polyvalente, les urgences, un plateau d’imagerie, la maternité et la néonatologie.

Il comprendra 400 lits et berceaux, 20 salles d’opérations, 60 salles de consultations externes, des équipements médico-techniques de haut niveau (IRM, Scanner…) permettant d’accueillir chaque année 70 000 urgences pédiatriques, près de 40 000 hospitalisés, 160 000 consultants … et 3 000 naissances.

La construction de ce bâtiment s’inscrit dans un projet d’urbanisme ambitieux qui prévoit une totale recomposition du site hospitalier avec :
– la création d’un parc de 1 hectare avec la plantation de 200 nouveaux arbres, traversé d’une allée reliant la rue de Sèvres à la rue de Vaugirard,
– un Carré historique entièrement restauré qui redeviendra l’entrée piétons –et le coeur- de l’hôpital.

En imaginant un hôpital à la pointe de la technologie qui sache aussi donner toute sa place à la famille, un hôpital lumineux, vert et ouvert sur la ville et ses habitants, un hôpital chaleureux et convivial où médecins et infirmières pourront exercer dans les meilleures conditions possibles pour les patients, le Nouveau Necker, préparé depuis 10 ans, constitue un véritable espoir pour les jeunes patients d’aujourd’hui et de demain.

La pose de la 1ère pierre du bâtiment Laennec se déroulera le 23 juin à 17h, en présence de Anne Hidalgo, 1ère adjointe au Maire de Paris, Philippe Goujon, maire du 15ème, Jean-Marie Le Guen, Président suppléant du Conseil d’Administration de L’AP-HP, Benoît Leclercq, Directeur général de l’AP-HP, Serge Morel, Directeur de l’hôpital Necker- Enfants malades et Pierre Carli, Président du Comité consultatif médical.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.