Pr Jean Sibilia, nouveau président de la conférence des doyens des facultés de médecine

Le Pr Jean Sibilia, doyen de la faculté de Strasbourg, vient d'être élu à la présidence de la conférence des doyens des facultés de médecine. Il présente les dossiers prioritaires au premier rang la contribution des doyens à la mission "CHU de demain" avec la volonté de re-universitariser la recherche au CHU.
Le Pr Jean Sibilia, doyen de la faculté de Strasbourg, vient d’être élu à la présidence de la conférence des doyens des facultés de médecine. Il présente les dossiers prioritaires au premier rang la contribution des doyens à la mission "CHU de demain" avec la volonté de re-universitariser la recherche au CHU.
La conférence planchera sur le « CHU de demain » une mission composée de sept groupes de travail (gouvernance, recherche et innovation, formation, territoire, relations humaines, financement, soins et stratégie nationale de santé) et fera des propositions aux ministères de tutelle à l’automne 2018. « La re-universitarisation de la recherche au CHU » fait partie intégrante des sujets à aborder urgemment, explique le Pr Sibilia.
Au chapitre de la formation, l’amélioration des terrains de stages hospitaliers et ambulatoires (et leur évaluation systématique) reste un axe très fort du mandat du nouveau président. Il faudra « les renforcer », indique le Pr Sibilia. Ils doivent être « formateurs » et avoir « une répartition adéquate ».

Révision du deuxième cycle

Autre priorité : le développement de la plateforme de l’Université Numérique En Santé et Sport (UNESS), outil numérique de formation des disciplines médicales et des métiers de la santé.
La réforme du second cycle des études médicales et de l’accès à l’internat sera aussi très suivie. La mission en ce sens du Pr Jean-Luc Dubois-Randé, ex-président de la conférence, et de Quentin Hennion-Imbault (ex-ANEMF) a été remise aux ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur. « Nous attendons le retour », affirme le Pr Sibilia. Dernier axe de travail, celui de la recertification, chantier majeur.
Le Pr Jean Sibilia a été élu pour un mandat de deux ans non renouvelable. Le Pr Djillali Annane, doyen de l’UFR des sciences de la santé de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, et ancien conseiller pour l’enseignement médical et la recherche au cabinet de Marisol Touraine, a été élu vice-président de la conférence.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.