Votre navigateur ne supporte pas Javascript. Pour une meilleure navigation activez le javascript.
  • page facebook de reseau CHU
  • page Tweeter de reseau chu
  • abonnez-vous à nos flux RSS
Agrandir le texte Diminuer le texte

Prélèvements d’organes : progression de l’activité en Poitou-Charentes

CHU Poitiers - lundi 15 février 2016. 2347 vu(s)

Prélèvement d'organes et de tissus - crédit photo : communication – CHU de Poitiers

Prélèvement d'organes et de tissus - crédit photo : communication – CHU de Poitiers

«100 cornées, 56 reins, 24 foies, 16 cœurs et 14 poumons en 2015 » le CHU de Poitiers et le réseau Poitou-Charentes présentent un bilan très satisfaisant des prélèvements effectués en 2015. A Poitiers les prélèvements d’organes chez les sujets en état de mort encéphalique sont plus fréquents que sur le plan national 52,8% en moyenne contre 49,2%. De même, le taux moyen d’organes prélevés par donneur est de 3,8 contre 3,4 au niveau national. Ces bons scores attestent de « la qualité de la prise en charge des donneurs par les réanimateurs du CHU de Poitiers. » souligne le Dr Pinsard, médecin coordonnateur. Ils s’expliquent aussi par un taux de refus des donneurs ou de leur famille plus faible que la moyenne, avec 29,6% contre 32,5%.
           
Des axes de développement   
Pour augmenter le nombre d’organes à prélever, la coordination veut améliorer le recensement des donneurs potentiels au CHU et en particulier aux urgences. L’établissement attend également l’autorisation d’effectuer des prélèvements dits « Maastricht III », c’est à dire sur des donneurs à cœur arrêté pour lesquels une décision d’arrêt de soins en réanimation est prise en raison de leur pronostic.

Rein : développer la greffe à partir de donneurs vivants        
En 2015, 7 des 66 transplantations rénales qui se sont déroulées au CHU de Poitiers ont été réalisées à partir de donneurs vivants. Un chiffre jamais atteint jusque-là et qui peut lui aussi progresser avec notamment la perspective de réaliser des greffes rénales avec le robot chirurgical Da Vinci.

La recherche une dimension particulière de la coordination poitevine
Au CHU de Poitiers, la coordination comporte une activité scientifique de haut niveau grâce à une unité Inserm qui effectue des études cliniques et des études sur modèle animal. « Nous sommes une des seules coordinations hospitalières des prélèvements d’organes et de tissus en France à intégrer la recherche à notre activité », déclare le Dr Pinsard.

D’après un article publié dans la lettre d’information du CHU de Poitiers N° 201 –  12 février 2016


Catégorie : CHU de Poitiers, Greffe, Newsletter 822 - 1/03/2016

Pour plus d’information : CHU de Poitiers


Les commentaires pour cet article :


Pas de commentaire

Ajouter un commentaire


L’afflux de spams et de messages publicitaires rend obligatoire l’insertion de filtres. Pour que cet espace continue à bien remplir sa fonction de passerelle entre les internautes et les institutions, nous vous invitons à remplir les cadres ci-dessous ainsi que le code qui figure dans l'image avant de nous transmettre votre commentaire. Merci de votre compréhension.



*



*

*



*


* - champ obligatoire

Voir les règles de l'espace réaction

newsletter la carte des CHU

Welcome to France University Hospitals

Se faire soigner dans un CHU de France

reseau-chu international

32 établissements de pointe
vous accueillent

picto reseau-chu international

Les rendez-vous santé

  • 16 septembre - 22 septembre : semaine européenne de la mobilité et de la sécurité routière
  • 20 septembre : journées européennes du patrimoine
  • 20 septembre : journée mondiale coeur
  • 21 septembre : journée Mondiale de la maladie d'Alzheimer
  • 3ème week-end de septembre : journée mondiale de la contraception
Voir toutes les dates ...
1ère mondiales médicales les chu en 2020 culture et sante La communication des CHU Article les plus lus publications de reseau-chu offre emploi dans le médicale soumettre un article

Mis à jour le :  15-09-2019