Greffe cardiaque chez un patient qui bénéficiait depuis 3 ans d'un Coeur artificiel implantable.

Greffe cardiaque chez un patient qui bénéficiait depuis 3 ans d’un
Coeur artificiel implantable.

Le service de chirurgie cardiaque de l’hôpital de la Timone a réalisé avec succès une greffe cardiaque chez un patient porteur depuis plus de 3 ans d’un coeur artificiel implantable, le NOVACOR.
Véritable succès médical et technologique, ce système a été mis au point aux Etats-Unis.


Dans le Sud de la France, l’hôpital de la Timone est le seul établissement à pouvoir utiliser cette technologie (4 centres en France).

Le ventricule artificiel est utilisé dans les cas de défaillances cardiaques graves, rebelles aux traitements conventionnels. Il concerne le plus souvent des malades en attente de greffe cardiaque. En effet, le manque de greffons disponibles impose d’envisager des alternatives possibles.
Le système NOVACOR, implanté chez 15 patients à l’hôpital de la Timone, a démontré sa fiabilité (à ce jour, 1300 personnes dans le monde ont bénéficié d’un NOVACOR), il peut dans certaines indications être une alternative définitive à la greffe.

Un patient de l’hôpital de la Timone, âgé de 54 ans, a vécu pendant plus de 3 ans avec ce système en ayant regagné rapidement son domicile, et vivant de manière totalement autonome. Il fait partie des 7 patients au monde ayant gardé ce système aussi longtemps. Il a été greffé avec succès par les Docteurs Collart, Metras et Riberi.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.