Première mondiale à Toulouse : une prothèse trachéobronchique fabriquée sur mesure en 3D

L’équipe médicale de pneumologie du CHU et la start-up toulousaine AnatomikModeling ont mis au point et réussi la pose d'une prothèse anatomiquement identique à la trachée ou aux bronches d'un patient. Des résultats de portée internationale, publiés dans l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine. Avec cette avancée Toulouse signe la 113ème première mondiale réalisée en CHU et la 11ème pour l'établissement qui vient d'établir un record avec 2 premières annoncées le même mois. Février 2017 est à marquer d'une pierre blanche pour le CHU de Toulouse !
L’équipe médicale de pneumologie1 du CHU et la start-up toulousaine AnatomikModeling ont mis au point et réussi la pose d’une prothèse anatomiquement identique à la trachée ou aux bronches d’un patient. Des résultats de portée internationale, publiés dans l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine. Avec cette avancée Toulouse signe la 113ème première mondiale réalisée en CHU et la 11ème pour l’établissement qui vient d’établir un record avec 2 premières annoncées le même mois. Février 2017 est à marquer d’une pierre blanche pour le CHU de Toulouse !
Cette innovation représente un véritable espoir pour les patients chez lesquels les prothèses de série ne s’adaptent pas. L’essai clinique en cours montre des résultats prometteurs. Plusieurs patients ont ainsi bénéficier de ce nouvel implant avec succès: ils ont ressenti une nette amélioration de leur qualité de vie et aucune complication n’a été observée.
Une reconstruction 3D à partir du sanner du patient
Cette nouvelle prothèse est fabriquée sur mesure en trois temps: reconstruction 3D réalisée à partir du scanner du patient, usinage d’un moule à partir de cette reconstruction virtuelle puis fabrication de la prothèse en élastomère de silicone médical. Son implantation s’effectue de manière classique, par bronchoscopie à l’aide d’un pousse prothèse, au bloc opératoire, sous anesthésie générale. Au final, tout se passe comme si le stent avait été moulé directement sur la trachée ou la bronche. De plus, la rigidité de la prothèse peut être calculée en fonction de la sténose.

La prothèse est concue et fabriquée à partir du scanner du patient
Des indications pour les stenoses de la trachée ou des bronches
Le rétrécissement (ou sténose) de la trachée et/ou des bronches engendre des difficultés respiratoires et nécessite une prise en charge spécifique par pose d’une prothèse. Plusieurs raisons peuvent être à l’origine de cette sténose: problèmes post-intubation et post-trachéotomie, complications post transplantation pulmonaire, tumeur bénigne ou maligne, maladie ou particularité anatomique de la trachée… De plus, l’obstruction des voies aériennes supérieures est une complication fréquente dans les cas de cancer du poumon.
Une alternative aux prothèses standardisées
Actuellement, les prothèses commercialisées sont standardisées et conviennent à la plupart des patients pour lesquels ce dispositif est indispensable. En revanche, pour une partie d’entre eux, elles présentent des limites considérables d’adaptation (choix des tailles, diamètres trop étroits ou trop larges…), notamment en cas d’anatomie complexe de la trachée ou des bronches. Lorsque la prothèse est mal adaptée, les risques de migration de l’implant, de réaction inflammatoire ou de perforation sont réels.
C’est ce constat qui a prévalu au développement de la recherche et à l’innovation dans ce domaine.
1Pr A.Didier – Pr J.Mazières – Dr N.Guibert – Dr C.Hermant

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.