Premières Assises de Cancérologie de l’Hospitalisation Publique

Les 19 et 20 Janvier 2006 se sont tenues les premières Assises de Cancérologie de l'Hospitalisation Publique organisées par la Fédération de Cancérologie des CHU, présidée par le professeur Jean Faivre et la Fédération de Cancérologie des C H, présidée par le Docteur Laurent CALS en partenariat avec la F.H.F., les Conférences des Directeurs Généraux et des Directeurs, celles des Présidents de CME des CHU et des CH.

Les 19 et 20 Janvier 2006 se sont tenues les premières Assises de Cancérologie de l’Hospitalisation Publique organisées par la Fédération de Cancérologie des CHU, présidée par le professeur Jean Faivre et la Fédération de Cancérologie des C H, présidée par le Docteur Laurent CALS en partenariat avec la F.H.F., les Conférences des Directeurs Généraux et des Directeurs, celles des Présidents de CME des CHU et des CH.

Ces Assises de Cancérologie de l’Hospitalisation Publique ont été ouvertes par le Professeur David Khayat, Président de l’INCa, Madame Myriam Revel, Sous Directrice à la DHOS, représentant Jean Castex, Directeur de la DHOS et Monsieur Claude Evin, Président de la FHF.

Le 19 Janvier, des intervenants de toute la France sont venus présenter leurs travaux consacrés à la prise en charge en cancérologie : épidémiologie des cancers en France, impact de la Tomographie par Emission de Positons sur l’évolution des pratiques, expériences des réseaux informatisés de cancérologie. Cette première journée s’est achevée avec l’intervention de Laurent Borella, Directeur du Département de la qualité des soins et de l’accès aux innovations à l’INCa sur la mise en place du dossier médical informatisé.

Le 20 Janvier, se sont succédées les présentations de professionnels des établissements publics et de représentants de l’INCa et de la DHOS sur l’organisation régionale de la cancérologie et la recherche clinique. Christine Bara, Directeur Adjoint du Département de la qualité des soins et de l’accès aux innovations à l’INCa est intervenue sur l’articulation entre les nouvelles organisations de la cancérologie : pôle régional, réseau régional, réseau territorial, 3 C. Myriam Revel, (DHOS), a fait le point sur l’état d’avancement de la réglementation en matière d’autorisations. M Buyse (INCa) a, quant à lui, exposé les grands principes sur lesquels l’INCa se fonde en terme d’organisation de la recherche clinique.

Ces assises se sont terminées par une table ronde sur les complémentarités avec la participation de Jean Faivre et Laurent CALS des Fédérations de Cancérologie des CHU et des CH, Thomas Tursz de la Fédération des Centres de Lutte Contre le Cancer et Henri PUJOL de la Ligue Contre le Cancer. La richesse des interventions des professionnels, des représentants du ministère de la Santé et de l’INCa a suscité un vif intérêt et de nombreuses questions de la part des participants.

Les enjeux de qualité et d’équité d’accès aux soins au coeur des débats
Les représentants de l’hospitalisation publique ont montré leur implication dans la mise en oeuvre du dispositif tel qu’il émane du plan cancer et de la circulaire de Février 2005 sur l’organisation des soins en cancérologie. Ils ont cependant fait part leurs inquiétudes liées à la complexité de ce même dispositif et ont attiré l’attention de l’INCa, notamment dans le domaine de la recherche clinique, sur l’éventuelle dispersion des moyens par la multiplication des structures.

Ces Premières Assises de Cancérologie de l’hospitalisation publique sont un réel succès grâce à la qualité des interventions, au partage d’expériences et à la possibilité qui a été offerte aux participants d’exprimer leur enthousiasme mais également leurs interrogations sur un plan de mobilisation nationale particulièrement ambitieux. Elles se sont achevées sur un message fort : la nécessaire complémentarité entre tous les acteurs du monde de la santé au service d’une offre de soins de qualité.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.