Prendre rendez-vous en ligne : la web attitude du CHRU de Brest

Sonneries interminables, postes toujours occupés, personne en charge de l'agenda justement partie à l'instant... Qui n'a pas un jour désespéré d'arriver à joindre le secrétariat d'un service hospitalier pour prendre rendez-vous ? Fini les errances téléphoniques. Le CHRU de Brest a mis à profit les fonctionnalités du numérique pour simplifier la vie des consultants et des professionnels en rendant possible la demande de rendez-vous directement en ligne sur www.chu-brest.fr, 24 heures sur 24.

Sonneries interminables, postes toujours occupés, personne en charge de l’agenda justement partie à l’instant… Qui n’a pas un jour désespéré d’arriver à joindre le secrétariat d’un service hospitalier pour prendre rendez-vous ? Fini les errances téléphoniques. Le CHRU de Brest a mis à profit les fonctionnalités du numérique pour simplifier la vie des consultants et des professionnels en rendant possible la demande de rendez-vous directement en ligne sur www.chu-brest.fr, 24 heures sur 24. Dans un premier temps, le service est proposé pour 5 spécialités : l’ophtalmologie, la gynécologie, l’obstétrique, la chirurgie vasculaire, le centre de vaccinations et sera progressivement étendu à d’autres spécialités.
Une réponse sous 48h00
L’outil, accessible dès la page d’accueil du site du CHRU, connaît un vif succès depuis sa mise en ligne. Chaque mois, le CHRU reçoit plus de 100 demandes. Chacune est traitée par le service concerné et le consultant reçoit sous 48 heures un SMS lui proposant un rendez-vous. Lorsque la date est arrêtée, nouveau SMS de confirmation. Il en va de même pour les prises de rendez-vous physiques et teléphoniques.
Enfin, 3 jours avant le RDVS, un SMS de rappel est automatiquement envoyé au consultant afin qu’il puisse prévenir en cas d’empêchement.
Les atouts de la prise de rendez-vous en ligne
Selon une étude menée au Québec*, les internautes apprécient la liberté de prendre rendez-vous au moment qui leur convient et pas seulement dans la limite des heures ouvrables des secrétariats. Ils plébiscitent aussi les courriels de rappel qui leur évitent d’oublier leur engagement.
Quant aux professionnels, ils ont constaté une baisse de près de 7% du taux de rendez-vous non honorés par les patients – habituellement ce taux est de l’ordre de 10% et il tombe à 2,9% avec le nouveau système.

*Source : Adoption, utilisation et effets d’un système électronique de prise de rendez-vous médical : Résultats d’un projet vitrine au Québec – HEC Montréal 21 mars 2014 – Guy Paré, Ph.D.,Marie-Claude Trudel, Ph.D., Pascal Forget, Ph.D.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.