Prendre soin de ceux qui soignent

L'Agence régionale de santé de PACA a lancé une série de podcasts, dont le dernier est consacré à la santé et au bien-être de "ceux qui nous soignent".

L’Agence régionale de santé de PACA a lancé une série de podcasts, dont le dernier est consacré à la santé et au bien-être de "ceux qui nous soignent".  
Intitulé Capsule, le podcast de l’Agence régionale de santé Provence Alpes Côte d’Azur a pour vocation de présenter projets, innovations et expérimentations… "Ici, on vous parle des actions menées en région Paca par les acteurs du territoire pour construire aujourd’hui la santé de demain". Chaque mois, une émission de 20 minutes est proposée à trois voix. Experts, soignants et acteurs de santé se relaient pour éclairer les questions de santé et de politique publique dans notre région.
Les sujets sont variés. Le premier épisode a été consacré à la santé mentale et au rétablissement. "Dans l’imaginaire collectif, on pense que les personnes qui sont atteintes de troubles en santé mentale ne peuvent pas guérir. Pourtant, un tiers des personnes qui sont prises en charge ont une vie totalement normale". C’est ce qu’expliquent Vincent Girard, psychiatre et référent santé mentale au sein de l’ARS Paca et Caroline Gianinazzi, médiatrice de santé pair. Caroline raconte ainsi son histoire, son parcours de rétablissement après le diagnostic de sa maladie et surtout, elle explique son métier de médiatrice de santé qui consiste à accompagner les personnes atteintes de troubles psychiatriques dans leur parcours de rétablissement, grâce à sa propre expérience. Vincent détaille quant à lui comment il a connu ce concept de rétablissement et les raisons pour lesquelles le regard que l’on porte sur la santé mentale doit changer.
Deux podcasts ont ensuite été consacrés à la Covid-19. Avec Philippe De Mester, directeur général de l’ARS Paca, Alaa Ramdani, docteur en pharmacie et pilote de la cellule de crise, Christine Ortmans, médecin et responsable de la sécurité sanitaire au sein de l’agence régionale de santé et Philippe Malfait, médecin et épidémiologiste chez Santé publique France.
Le quatrième épisode a été consacré aux moustiques tigres. "Peu de gens le savent mais le moustique est le premier prédateur de l’Homme. Ces culicidés, aussi petits soient-ils, peuvent représenter un réel danger car ils transmettent des maladies comme le Chikungunya, la dengue ou le Zika, y compris en Europe et dans l’Hexagone. 80% d’entre-eux naissent et vivent dans nos habitations et au cours de leur vie, ils ne s’éloignent pas à plus de 150 mètres à la ronde de leur habitat d’origine. Une bonne nouvelle, puisque cela veut dire que nous pouvons, nous, agir au quotidien et adopter les bons gestes pour se protéger et lutter contre leur prolifération." 
Dans ce podcast, Muriel Andrieu-Semel, responsable du département santé et environnement à l’Agence régionale de santé Paca et Bruno Tourre, directeur général de l’entente interdépartementale de démoustication Méditerranée expliquent pourquoi le moustiques tigres colonisent notre territoire et quelles actions de lutte sont mises en place dans la région pour éviter leur prolifération et la transmission de nouvelles maladies.

80% des soignants déjà confrontés à l’épuisement professionnel

Chaque jour, en région Paca, plusieurs milliers de professionnels prennent soin des patients et des usagers. La qualité des soins qu’ils procurent est intimement liée à leur état de bien être physique et psychique. Pourtant, 80% d’entre-eux ont déjà expérimenté des symptômes liés à l’épuisement professionnel et l’on sait que ces métiers sont particulièrement exposés aux burn-out et aux dépressions. C’est pourquoi l’Agence régionale de santé et les acteurs du territoire attachent une importante toute particulière a prendre soin de ceux qui nous soignent, pour qu’a leur tour, ils puissent prendre soin de nous.
Ecouter le podcast

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Greffe du foie : une machine pour réanimer les greffons fragiles

Depuis le mois de juillet, ont été réalisées au sein du CHU de Toulouse cinq greffes de foies impliquant des greffons reperfusés et oxygénés. Une avancée importante, rendue possible par l’arrivée d’une machine à perfusion. Si elle est pratiquée dans plusieurs hôpitaux français, cette technique laisse entrevoir, à l’heure où sévit une pénurie d’organes, des progrès majeurs dans le champ de la greffe.

Télémédecine : à la rescousse des marins du monde entier

Elle a beau se trouver à une heure et demie de la Méditerranée, Toulouse est scrutée par les marins du monde entier. La ville rose, plus précisément le centre d’urgence médicale de l’hôpital Purpan, abrite le Centre de consultation médicale maritime français. Chaque jour, ce SAMU des océans vient en aide aux professionnels de la mer aux quatre coins du globe. Immersion dans ce lieu largement méconnu du grand public.

Dépistage du mélanome : ce scanner crée un avatar numérique de la peau 

Il y a quelques semaines, le Vectra 3D prenait ses quartiers dans le tout nouveau centre de dépistage automatisé du mélanome Marseille, situé à l’hôpital de la Conception (AP-HM). Concrètement, il permet à un patient qui aurait de nombreux grains de beauté de voir l’ensemble de sa peau scannée en images haute définition et reconstituée sous la forme d’un avatar numérique. Une avancée importante dans le dépistage du mélanome, véritable problème de santé publique. Reportage.

Quartiers nord de Marseille : un centre de santé unique rattaché à l’AP-HM

Nous avions déjà entendu Michel Rotilly parler du centre de santé des Aygalades, structure multidisciplinaire rattachée à l’AP-HM. C’était au mois de mai à Paris. La fracture territoriale entre les quartiers nord et le reste de la cité phocéenne, illustrée entre autres par un taux élevé de mortalité durant la crise du COVID, avait servi de préambule à la présentation du centre, unique en son genre. Deux mois plus tard, nous le retrouvons sur place pour en comprendre le fonctionnement et les enjeux au quotidien. Entretien.