#Présidentielle2017 : les CHU félicitent Emmanuel Macron et alertent le nouveau président sur une campagne budgétaire intenable

Au lendemain des élections présidentielles, la Conférence des directeurs généraux de CHU exprime ses plus vives félicitations à Emmanuel Macron pour sa victoire. Elle saisit également cette occasion pour présenter une demande urgente de renégociation de l'objectif national des dépenses d'assurance maladie (ONDAM). En effet, soumis à des restrictions budgétaires drastiques, les 32 établissements universitaires redoutent de ne pouvoir assurer pleinement leurs missions de santé publique. La Conférence souhaite pouvoir s’entretenir très vite avec le nouveau ministre de la Santé afin de trouver une solution à la crise annoncée provoquée par une campagne tarifaire qui met le monde hospitalier sous pression.
Au lendemain des élections présidentielles, la Conférence des directeurs généraux de CHU exprime ses plus vives félicitations à Emmanuel Macron pour sa victoire. Elle saisit également cette occasion pour présenter une demande urgente de renégociation de l’objectif national des dépenses d’assurance maladie (ONDAM). En effet, soumis à des restrictions budgétaires drastiques, les 32 établissements universitaires redoutent de ne pouvoir assurer pleinement leurs missions de santé publique. La Conférence souhaite pouvoir s’entretenir très vite avec le nouveau ministre de la Santé afin de trouver une solution à la crise annoncée provoquée par une campagne tarifaire qui met le monde hospitalier sous pression.
Principale requête : la nécessité de revoir l’objectif national des dépenses d’assurance maladie  (ONDAM) limité cette année à 2,1% pour l’hôpital public ; un taux nettement insuffisant au regard des charges qui pèsent sur les hôpitaux universitaires. A cette forte contrainte s’ajoute la stagnation des dotations concernant les missions d’intérêt général et d’aide à la contractualisation (MIGAC) et des Missions d’enseignement, de recherche, de référence et d’innovation (MERRI)*. Une telle contraction des ressources s’avère intenable pour les établissements de santé et tout particulièrement pour les CHU dont les dépenses vont mécaniquement croître de 3%, compte tenu principalement de l’augmentation des charges de personnel (impact de 2,12% des mesures règlementaires avec, pour la 3e année consécutive, une baisse de 1% des tarifs de séjours), des dépenses pharmaceutiques et de laboratoire ainsi que des coûts de l’innovation.
Au-delà de cette urgence budgétaire, les CHU souhaitent également présenter leur programme 2017-2022 pour porter haut les couleurs de médecine française, sur nos territoires comme à l’international. Ce projet comporte 17 propositions. Elles ont été élaborées lors des Assises nationales hospitalo-universitaires de décembre 2016 et traitent des thèmes essentiels tels que la pérennisation de la recherche-innovation, l’offre de soins d’excellence pour tous, le défi de l’e-santé, l’accueil des patients étrangers, le renforcement de leur attractivité pour séduire et fidéliser les talents…
Pour en savoir plus sur 
La Conférence est l’Assemblée des Directeurs Généraux. Elle intervient pour améliorer le service rendu au malade et le fonctionnement des CHU. Elle a pour vocation de promouvoir et de défendre les atouts et spécificités des hôpitaux universitaires. Elle est présidée par Jean-Pierre Dewitte, directeur général du CHU de Poitiers.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.