Prévenir et traiter les addictions sans drogue : un défi sociétal

Le Congrès international francophone d'addictologie se tiendra à Nantes, les 6, 7 et 8 octobre 2010. Cette rencontre est organisée par l'Association de recherche et de formation sur les addictions comportementales (AREFAC) et l'Union régionale d'associations en addictologie (URAA).

l’Association de recherche et de formation sur les addictions comportementales (AREFAC) et l’Union régionale d’associations en addictologie (URAA).

Un nombre de plus en plus important de conduites humaines semble susceptible de s’inscrire, ou d’être repéré, comme des problématiques d’abus ou de dépendance. De ce fait, le terme d’addiction voit son champ s’étendre bien au-delà des classiques addictions à des substances psychoactives. La société participe à ces évolutions et d’une certaine manière, chacun peut se sentir concerné. Cette diversification modifie considérablement le regard porté sur le phénomène addictif mais comporte aussi des risques de dilution du concept et de médicalisation abusive de l’excès. C’est pourquoi il apparaît important de conjuguer approches cliniques et thérapeutiques et de les compléter par les apports des recherches les plus actuelles et par les savoirs en impliquant le maximum d’acteurs de la société civile concernée.

Le congrès international francophone d’addictologie réunira l’ensemble des professionnels de santé exerçant dans ce domaine. Lieu d’échange et de partage des connaissances et des travaux travers ces rencontres alterneront conférences, tables rondes et ateliers thématiques, ces rencontres professionnelles. Une mutualisation des savoirs qui poursuit un seul objectif : faire avancer la recherche et la prise en charge des patients.

Et parce que ces questions préoccupent aujourd’hui le plus grand nombre, un forum destiné au grand public se tiendra le mercredi après-midi. Il réunira associations, institutions, opérateurs et industriels mobilisés par ce nouveau défi sociétal.

Pour d’information sur le site du congrès : http://www.addiction-congres-nantes2010.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.