« Previchute » : un serious game pour éviter la chute des seniors

Glisser sur le carrelage mouillé de la salle-de-bains, se prendre les pieds dans le tapis, tomber dans les escaliers… Avec l’âge, le domicile devient le lieu de tous les dangers. Selon les dernières statistiques du Ministère de la santé « Une personne sur trois de 65 ans et plus vivant à domicile chute dans l’année ; dans la moitié des cas, l’accident est dû à l’environnement, à la disposition du mobilier, aux marches trop hautes…». Pour prendre conscience de la dangerosité d’un aménagement intérieur inadapté, un serious game* met en scène en réalité virtuelle 3D les déplacements d’une personne dans un appartement

Glisser sur le carrelage mouillé de la salle-de-bains, se prendre les pieds dans le tapis, tomber dans les escaliers… Avec l’âge, le domicile devient le lieu de tous les dangers. Selon les dernières statistiques du Ministère de la santé « Une personne sur trois de 65 ans et plus vivant à domicile chute dans l’année ; dans la moitié des cas, l’accident est dû à l’environnement, à la disposition du mobilier, aux marches trop hautes…».

Pour prendre conscience de la dangerosité d’un aménagement intérieur inadapté, un serious game* met en scène en réalité virtuelle 3D les déplacements d’une personne dans un appartement. Pendant tout le parcours, l’attention du joueur est attiré sur les éléments générateurs de chute et les solutions préconisées pour les supprimer.

La prévention par le jeu : les séniors mis en situation apprennent grâce au jeu à repérer les risques. Ils prennent conscience des adaptations nécessaires. Cette mise en sécurité de leur logement les aidera à conserver plus longtemps leur autonomie et une bonne qualité de vie.

« Previchute  est également un outil de formation à la fois ludique et pédagogique pour les étudiants et les infirmiers et les ergothérapeutes », souligne le Pr Erwan l’Her, Directeur des opérations du Cesim Santé et Chef du service des urgences au CHRU de Brest. « Ce Serious Game, et plus globalement les nouvelles technologies, nous permettent d’assurer des formations au plus proche de la réalité, via des simulations inspirées par le quotidien ».
 
Précichute a été conçu par le Centre de Simulation en Santé brestois Cesim Santé, l’Université de Bretagne Occidentale (UBO) et la société de téléassistance ARKEA Assistance en lien avec des ergothérapeutes du CHU. Sa conception a été confiée à la société brestoise Virtualys. Pour Arkéa Assistance, ce jeu s’inscrit dans une dynamique de prévention pour le bien vieillir. «La chute domestique n’est pas une fatalité. L’anticipation constitue une parade efficace. Nous voulons montrer à travers ce jeu que, quelques aménagements suffisent pour éviter la chute au domicile » explique Isabelle Pitard, Directeur Général d’Arkéa Assistance. Ce jeu participe à la démarche globale de la société en faveur du maintien à domicile et de l’indépendance des seniors.
 
Prévi-chute est accessible sur le site https://www.arkeaassistance.fr/
En savoir plus
Cesim Santé,
structure innovante d’enseignement et de recherche, pour l’amélioration de la qualité des soins, le Centre de Simulation de la collaboration étroite entre le Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest (CHRU) et l’Université de Bretagne Occidentale (UBO). Équipé de mannequins simulateurs de patients, de matériel de haute technologie de l’information et de la communication, et animé par des professionnels enseignants, le Cesim Santé reconstruit situations de soins, afin de permettre un apprentissage par l’action. Il prépare ainsi les participants à agir de façon optimale, avant d’être confrontés aux patients, notamment lors de situations critiques. D’autres serious games sont en cours de développement au CESIM Santé
 
Arkéa Assistance (www.arkeaassistance.fr), filiale du Crédit Mutuel Arkéa, est une société de Téléassistance ayant son siège social à Brest. Elle bénéficie de l’agrément simple des Services, permettant à ses abonnés de bénéficier de la réduction d’impôts de 50 % au titre des Services à la Personne. L’abonnement (24,90€ par mois) est sans durée d’engagement ni frais de résiliation. L’installation est réalisée au domicile et ce partout en France.

Virtualys (www.virtualys.fr) est une entreprise d’ingénierie logicielle spécialisée en réalité virtuelle et 3D temps réel. Elle existe depuis 1997 suite à un essaimage de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Brest. Ses compétences en développement logiciel, systèmes d’information et 3D permettent de répondre à un large éventail de projets (laboratoires scientifiques, industriels dans le domaine de la santé…). VIRTUALYS a une forte activité de recherche et développement qui se traduit par le financement de thèses et par la participation à des projets collaboratifs.
 
* Outil de simulation utilisant les nouvelles technologies ayant pour objectif de sensibiliser le public sur un message particulier.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.