Votre navigateur ne supporte pas Javascript. Pour une meilleure navigation activez le javascript.
  • page facebook de reseau CHU
  • page Tweeter de reseau chu
  • abonnez-vous à nos flux RSS
Agrandir le texte Diminuer le texte

Prise en charge des pathologies rétiniennes : une unité d'ophtalmologie gérontologique

CHU Nantes - mardi 14 mars 2017. 999 vu(s)

Une tache sombre au centre du champ de vision est l’un des signes d’alerte de la DMLA.

Une tache sombre au centre du champ de vision est l’un des signes d’alerte de la DMLA.

Sous l’impulsion conjointe du Pr Gilles Berrut, chef de pôle hospitalo-universitaire de gérontologie clinique et du Pr Michel Weber, chef de service d’ophtalmologie, le CHU de Nantes a ouvert une unité d’ophtalmologie au sein du Centre ambulatoire nantais de gérontologie clinique (CANGC). Cette unité rassemble des consultations spécialisées et un plateau technique complet dédiés à la prise en charge des pathologies rétiniennes et en particulier de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). « Nous voulions apporter à nos patients une offre de soins personnalisée, tenant compte des spécificités liées à l’âge dans le cadre d’une collaboration multidisciplinaire. » C’est chose faite : « Cette unité spécialisée, dédiée aux patients âgés de 65 ans et plus, est ouverte à la fois aux patients externes en accès direct et à ceux adressés par nos confrères hospitaliers ou libéraux. » expliquent les responsables.

« Dans sa forme humide ou exsudative, la DMLA se traduit par une prolifération sous la rétine de néovaisseaux anormaux. Cette forme évolue vers une perte de la vision centrale, si elle n’est pas prise en charge rapidement. » Ce processus peut être freiné par des médicaments antiangiogéniques directement injectés dans l’œil par voie intravitréenne. Ces médicaments ont permis, depuis leur mise sur le marché, la diminution de la prévalence de la malvoyance ou de la cécité d’environ 50 %.

Le Dr Hélène Massé s’est spécialisée dans les pathologies rétiniennes : « Afin de pouvoir traiter ces DMLA humides, nous disposons d’une salle spécifiquement dédiée aux injections intravitréennes. Ces injections doivent être répétées avec des intervalles différents pour chaque patient, nécessitant un suivi régulier et personnalisé dans le cadre d’une consultation spécialisée."

Incidence en hausse
La DMLA est la première cause de handicap visuel des personnes de plus de 65 ans. Dans les années à venir, compte tenu de l’allongement de l’espérance de vie, son incidence ne va cesser d’augmenter. 

Contact : 02.40.68.66.19


Catégorie : CHU Nantes, Gériatrie - Gérontologie - Alzheimer, Newsletter 880 - 11/04/2017

Contact : CHU Nantes


Les commentaires pour cet article :


Pas de commentaire

Ajouter un commentaire


L’afflux de spams et de messages publicitaires rend obligatoire l’insertion de filtres. Pour que cet espace continue à bien remplir sa fonction de passerelle entre les internautes et les institutions, nous vous invitons à remplir les cadres ci-dessous ainsi que le code qui figure dans l'image avant de nous transmettre votre commentaire. Merci de votre compréhension.



*



*

*



*


* - champ obligatoire

Voir les règles de l'espace réaction

newsletter la carte des CHU

Welcome to France University Hospitals

Se faire soigner dans un CHU de France

reseau-chu international

32 établissements de pointe
vous accueillent

picto reseau-chu international

Les rendez-vous santé

  • 25 novembre : journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes
  • 27 novembre : journée nationale de la trisomie 21
  • 29 novembre : semaine internationale de la science et de la paix
  • 1 décembre : journée mondiale de Lutte contre le SIDA
  • 1 décembre : journée mondiale de Lutte contre le SIDA
Voir toutes les dates ...
1ère mondiales médicales les chu en 2020 culture et sante La communication des CHU Article les plus lus publications de reseau-chu offre emploi dans le médicale soumettre un article

Mis à jour le :  24-11-2017