Prix qualité : le traitement de la douleur récompensé

Mardi 9 mai, le CHRU de Montpellier a remis son prix qualité de 5 600 euros à l'équipe du Dr Ruvenovitch pour son projet de prise en charge du patient algique aux urgences

Mardi 9 mai, le CHRU de Montpellier a remis son prix qualité de 5 600 euros à l’équipe du Dr Ruvenovitch pour son projet de prise en charge du patient algique aux urgences

Avec 200 passages de patients par jour et un délai moyen d’attente de prise en charge de 4h30, la douleur du patient venant aux urgences n’était pas traitée à son arrivée. Désormais, grâce à la mobilisation Dr Rubenovitch, Médecin chef de l’unité, de Mme Chabrot, Cadre de santé, de Mesdemoiselles Clancher et Serve, Infirmières, la prise en charge de la douleur des personnes arrivées aux urgences est quasi immédiate.

L’élaboration et la mise en place du protocole douleur aiguë post traumatique de l’adulte et les formations en interne suivies par les soignants ont permis d’améliorer l’accueil du patient douloureux aux urgences et d’optimiser ses soins.

Un deuxième projet a obtenu la mention spéciale du jury et recevra 2000 euros : la recherche consacrée à l’implication psychologique de l’annonce d’une anomalie chez le foetus ou le nouveau né, en utilisant le support de la visio-conférence. La télémédecine contribue à une gestion concertée des cas difficiles d’annonce autour de la naissance. L’étude multicentrique a été menée sur deux années. Les médecins de toutes les maternités publiques de la région ont soumis vingt et une situations lors de seize visio-conférences. Ces dossiers ont été discutés en présence des obstétriciens responsables des deux centres de diagnostic prénatal du Languedoc-Roussillon et de pédopsychiatres. Responsables du projet : Pr Pierre BOULOT Maternité, Dr Françoise MOLENAT Médecine Psychologique Enfants et adolescents

Le Prix Qualité du CHRU de Montpellier encourage et valorise les démarches d’amélioration continue de la Qualité au profit des patients et des personnels. Le jury est composé de membres de la Délégation Qualité du CHRU.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.