Progrès en arythmie cardiaque : le traitement par le froid

L'hôpital Louis Pradel est actuellement le seul établissement en région Rhône-Alpes à utiliser la cryoablation. Cette nouvelle option thérapeutique consiste à traiter des problèmes d'arythmie cardiaque par un courant de radiofréquence froid et non plus chaud, comme réalisé précédemment.

L’hôpital Louis Pradel est actuellement le seul établissement en région Rhône-Alpes à utiliser la cryoablation. Cette nouvelle option thérapeutique consiste à traiter des problèmes d’arythmie cardiaque par un courant de radiofréquence froid et non plus chaud, comme réalisé précédemment.

Dans les deux cas, un cathéter est introduit par voie veineuse ou artérielle, puis acheminé jusqu’aux cavités cardiaques. Une seule petite incision, dissimulée dans le sillon sous-mammaire, est alors suffisante, ce qui évite de scier le sternum. Grâce à l’image reconstruite en 3D, la zone d’ablation est facilement focalisée.
Des avantages supplémentaires sont apportés par cette technique : le froid permet de préserver davantage les tissus que le chaud. De plus, le froid inhibe les terminaisons nerveuses. Dès lors, la perception de douleur est généralement nulle. Enfin, les résultats observés à court et moyen termes seraient sensiblement équivalents à ceux obtenus par la technique standard.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.