Projection du CHU dans l’espace

« L'homme dans l'espace au service de la santé » sera le thème du prochain congrès des sociétés savantes internationales qui se réuniront à Angers du 22 au 27 juin avec le soutien des différentes agences spatiales dont le CNES*. Les scientifiques exposeront leurs derniers travaux relatifs à l'adaptation du vivant à l'environnement spatial. Experts en microgravité et en télémédecine spatiale, le CHU et la Faculté de Médecine d'Angers ont été retenus pour accueillir ce prestigieux colloque.

« L’homme dans l’espace au service de la santé » sera le thème du prochain congrès des sociétés savantes internationales qui se réuniront à Angers du 22 au 27 juin avec le soutien des différentes agences spatiales dont le CNES*. Les scientifiques exposeront leurs derniers travaux relatifs à l’adaptation du vivant à l’environnement spatial. Experts en microgravité et en télémédecine spatiale, le CHU et la Faculté de Médecine d’Angers ont été retenus pour accueillir ce prestigieux colloque.

Le CHU et l’Université d’Angers, co-sponsors du Congrès, organisent une conférence grand public sur le thème « Vivre et travailler dans l’espace » animée par Jean-Francois Clervoy, de l’Agence Spatiale Européenne. Le spationaute fera partager au public ses expériences à bord de la navette américaine et de la station spatiale et commentera une actualité riche dans ce domaine (mise en service du laboratoire européen Columbus, envoi du premier Véhicule de Transfert Automatique européen -« ATV Jules Verne » – et programmes d’exploration). Le public pourra à cette occasion, avant la conférence, découvrir des équipements de Colombus (module de la station spatiale internationale) dont le système de surveillance médicale « CARDIOMED ». Cette conférence se tiendra le mardi 24 juin à 19h (durée environ 1h30) à la Faculté de Droit, Campus St Serge.

Le CHU d’Angers expert en microgravité et en télémédecine spatiale
Le Docteur Marc-Antoine Custaud** du laboratoire d’explorations fonctionnelle vasculaires du CHU et son équipe étudient les conséquences de la microgravité sur le système cardio-vasculaire. Dans ce cadre le CHU d’Angers, en coopération avec l’Agence Spatiale Russe et le CNES, vient de valider médicalement le système CARDIOMED de télémédecine destiné à la surveillance cardiovasculaire des cosmonautes dans le segment russe de la station spatiale internationale.

* Centre National des Etudes Spatiales
**Au sein de l’équipe de recherche « ‘UMR CNRS 6214 – INSERM 771 »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.