Projet validé, contrat ratifié !

L'avènement du nouveau CHU se décline en 464 actions concrètes avec pour ultime étape le regroupement de l'ensemble de ses activités sur un seul site au sud d'Amiens.

L’avènement du nouveau CHU se décline en 464 actions concrètes avec pour ultime étape le regroupement de l’ensemble de ses activités sur un seul site au sud d’Amiens.

En affirmant la vocation régionale du CHU, en confortant son rayonnement inter-régional et national, en renforçant sa dimension universitaire, en assurant son rôle de proximité et en rénovant sa gouvernance, le projet d’établissement marque la volonté de la communauté hospitalo-universitaire de rompre avec des indicateurs sanitaires défavorables, son désir de prendre en main son avenir et son engagement dans la promotion de la santé en Picardie.

Un Projet d’Etablissement ambitieux décliné dans le Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens
Signé le 28 janvier 2003 entre le Centre Hospitalier Universitaire d’Amiens et l’Agence Régionale de l’Hospitalisation de Picardie, le Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens reprend les objectifs du Projet d’Etablissement et les exprime en programme d’actions concrètes.

122 objectifs sont ainsi déclinés en 464 actions regroupées en 20 fiches action portant sur les domaines déterminants pour l’avenir du Centre Hospitalier Universitaire d’Amiens : pathologies cancéreuses, cardiovasculaires, Technologies de l’information et de la Communication, qualité et sécurité…

Cinq axes prioritaires

Assurer et contribuer à organiser une réponse durablement adaptée aux besoins de la population dans 11 domaines : les pathologies cancéreuses, cardio-vasculaires, l’accueil et traitement des urgences, l’environnement de la naissance (femmes-enfants), la gérontologie, la médecine – la chirurgie et les pôles de référence, la psychiatrie, les activités transversales institutionnelles, la prévention et la santé publique, l’accessibilité et la démographie médicale.

Mettre la gestion au service de l’efficience au travers d’une démarche qualité et de gestion des risques, par une meilleure diffusion des informations aux patients grâce aux nouvelles technologies, par une prise en compte des innovations sociales, par une architecture, un plan d’équipement et un programme capacitaire adaptés, par le développement des nouvelles technologies biomédicales et en privilégiant les alternatives à l’hospitalisation…

Ouvrir le CHU à d’autres espaces dans le cadre de la coopération, du partenariat et des réseaux,

Favoriser la recherche et l’innovation médicales,

Adapter les formations aux besoins universitaires, de santé publique et hospitaliers.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.