Prothèse de genou en ambulatoire : le CHU Amiens-Picardie pionnier

Le 14 décembre 2015, un patient de 67 ans souffrant d’une gonarthrose fémoro-tibiale interne (arthrose caractérisée par l'usure des cartilages de la face interne de l'articulation du genou) a bénéficié de la pose en ambulatoire d'une prothèse unicompartimentale du genou. Entré le matin, il a été opéré vers 10 h. Aujourd'hui le patient se porte bien. Le CHU Amiens-Picardie est un des tout premiers établissements français à réaliser cette intervention en ambulatoire.

Le 14 décembre 2015, un patient de 67 ans souffrant d’une gonarthrose  fémoro-tibiale interne (arthrose caractérisée par l’usure des cartilages de la face interne de l’articulation du genou) a bénéficié de la pose en ambulatoire d’une prothèse unicompartimentale du genou. Entré le matin, il a été opéré vers 10 h. L’intervention a duré 1 heure et le patient a pu regagner son domicile en fin d’après-midi. Il est reparti en marchant à l’aide de deux cannes. Il bénéficie, comme dans toutes les prises en charge ambulatoires, d’un suivi particulier. Aujourd’hui le patient se porte bien. Le CHU Amiens-Picardie est un des tout premiers établissements français à réaliser cette intervention en ambulatoire.
Après la pose d’une prothèse totale de hanche en août dernier en ambulatoire (première en CHU), les équipes du service d’Orthopédie du CHU Amiens-Picardie continuent à progresser et à innover.  Le Professeur Gabrion, Chirurgien orthopédique, a pu réaliser une nouvelle pose de prothèse en ambulatoire grâce à une étroite collaboration avec les anesthésistes et l’équipe paramédicale.
Cette chirurgie orthopédique bénéficie de techniques chirurgicales et d’anesthésies particulières. Grâce à ces avancées, les équipes réussissent à maîtriser la douleur post-opératoire, à limiter les pertes sanguines et le patient peut reprendre la marche beaucoup plus tôt
L’adoption très rapide de ces avancées par les équipes du CHU Amiens-Picardie garantissent aux patients picards des soins de haute technicité dans un environnement toujours plus confortable.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.