Prothèse totale de hanche : entré le matin, sorti le soir – 1ère dans le public

Le CHU Amiens-Picardie vient de signer la 1ère prothèse totale de hanche en ambulatoire, réalisée dans un établissement public ! Souffrant d’une arthrose évoluée, un patient, âgé d’une cinquantaine d’années a accepté le nouveau protocole ambulatoire pour la pose de sa prothèse totale de hanche : opéré le 25 août 2015 au matin, il a pu regagner son domicile le soir même, en marchant à l’aide de deux cannes.
Le CHU Amiens-Picardie vient de signer la 1ère prothèse totale de hanche en ambulatoire, réalisée dans un établissement public ! Souffrant d’une arthrose évoluée, un patient, âgé d’une cinquantaine d’années a accepté le nouveau protocole ambulatoire pour la pose de sa prothèse totale de hanche : opéré le 25 août 2015 au matin, il a pu regagner son domicile le soir même, en marchant à l’aide de deux cannes. Comme pour toutes les prises en charge ambulatoires, il bénéficie d’un suivi particulier.
Le Professeur Gabrion, chirurgien orthopédique au CHU Amiens-Picardie, a réalisé cette intervention grâce à une étroite collaboration avec les anesthésistes et l’équipe paramédicale.
Cette chirurgie lourde s’effectue désormais ambulatoire grâce aux progrès conjoints des techniques d’anesthésie et de chirurgie mini-invasive. Les produits anesthésiants provoquent un relâchement musculaire optimal et limitent les pertes sanguines. Quant aux incisions en chirurgie mini-invasive, elles épargnent au maximum les muscles et réduisent de ce fait la douleur post-opératoire.
Après la visite du chirurgien, du médecin anesthésiste et sous contrôle de l’infirmier, la sortie se fait en fin de journée après la reprise de la marche. Le patient bénéficie d’une qualité de soins optimisée et se rétablit très vite. Il peut, en moins de 24 heures, faire ce qui auparavant prenait plusieurs jours.
Depuis plusieurs années, le Professeur Mertl, Chef de  service Chirurgie Orthopédique et Traumatologique au CHU Amiens-Picardie, a élaboré un protocole sur la réhabilitation précoce avec un retour rapide à la marche. Cette nouvelle norme s’applique à tous les opérés de prothèses de hanche et de genou dans l’optique d’une récupération plus rapide.
Quelques mois après la lobectomie partielle de poumon en ambulatoire, les équipes médicales du CHU Amiens-Picardie poursuivent leurs innovations en ambulatoire. Ces avancées thérapeutiques et organisationnelles profitent aux patients picards de soins qui disposent au CHU de soins de haute technicité dans un environnement toujours plus confortable.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.