Qualité ET proximité : l’engagement du CHU en territoire breton

Maintenir l'égalité d'accès de tous aux meilleures thérapeutiques. Tel est l'engagement du CHU de Brest auprès des habitants de l'Ouest breton. Un an après la fusion Brest-Carhaix, un premier bilan positif peut être dressé avec le renforcement des équipes chirurgicales et obstétricales entre les deux sites. A l'actif également l'amélioration de l'offre de soins et de la santé financière de l'établissement ainsi créé.

Maintenir l’égalité d’accès de tous aux meilleures thérapeutiques. Tel est l’engagement du CHU de Brest auprès des habitants de l’Ouest breton. Un an après la fusion Brest-Carhaix, un premier bilan positif peut être dressé avec le renforcement des équipes chirurgicales et obstétricales entre les deux sites. A l’actif également l’amélioration de l’offre de soins et de la santé financière de l’établissement ainsi créé. Ce rapprochement est porteur d’emplois : des recrutements de chirurgiens, d’anesthésistes, d’obstétriciens ont eu lieu, d’autres sont en cours, encouragés par cette situation particulière de l’hôpital de Carhaix, seul centre hospitalier général fusionné avec un CHU.

La constitution d’équipes communes à l’ensemble des établissements hospitaliers publics de l’Ouest de la Bretagne, conforme à l’esprit du projet de décret, doit leur permettre un niveau d’activité gage de qualité et de sécurité pour la population de l’Ouest de la Bretagne grâce à l’implication des médecins du CHRU et des personnels de l’hôpital de Carhaix.

A la demande de l’Agence Régionale de Santé de Bretagne, qui a confirmé ces orientations, une réflexion élargie à l’Ouest de la Bretagne est en cours, notamment avec le Centre hospitalier de Landerneau. La constitution d’une Communauté Hospitalière de Territoire permettra d’appréhender l’organisation et la répartition de la chirurgie dans une approche territoriale, avec des équipes médicales et chirurgicales communes.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.