Qualité, sécurité, célérité : l’Unité Mobile d’Assistance Circulatoire

5 juin 2008 - L'Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille inaugure la première Unité Mobile d'Assistance Circulatoire (UMAC), un gage de qualité, de sécurité et de célérité dans la prise des détresses cardiaques. Avec l'aide du SAMU 13 et de la sécurité civile, une équipe mobilisée 24h/24 peut désormais intervenir directement en urgence dans l'ensemble des services de réanimation des hôpitaux et cliniques de la région PACA Corse auprès des patients victimes d'infarctus ou de myocardite (inflammation aiguë du coeur).

5 juin 2008 – L’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille inaugure la première Unité Mobile d’Assistance Circulatoire (UMAC), un gage de qualité, de sécurité et de célérité dans la prise des détresses cardiaques. Avec l’aide du SAMU 13 et de la sécurité civile, une équipe mobilisée 24h/24 peut désormais intervenir directement en urgence dans l’ensemble des services de réanimation des hôpitaux et cliniques de la région PACA Corse auprès des patients victimes d’infarctus ou de myocardite (inflammation aiguë du coeur).

Le service de chirurgie cardiaque adultes de l’Hôpital de la Timone, dirigé par le Professeur Frédéric Collart, a créé une Unité Mobile d’Assistance Circulatoire (UMAC). L’UMAC se rend en urgence dans l’ensemble des hôpitaux et cliniques de la région, et installe une assistance circulatoire temporaire dès lors que le pronostic vital des patients est fortement menacé. Ces personnes, souvent jeunes, sont victimes d’infarctus ou de myocardite (inflammation aiguë du coeur).

Quand chaque minute compte
Quand la gravité de la crise ne permet pas un transfert dans le service de chirurgie cardiaque de la Timone, l’équipe de l’UMAC intervient au chevet du malade. Une fois sur place, le chirurgien installe les appareils de circulation extra-corporelle (oxygénateurs performants, canules percutanées) afin de le réanimer. Ce dispositif permet de remplacer complètement le coeur et les poumons, et peut fonctionner pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Lorsque l’état du patient est stabilisé, celui-ci est rapatrié au CHU de la Timone. Le coeur et les poumons au repos peuvent parfois se régénérer seuls, sinon un dispositif définitif est envisagé : greffe ou pose d’un coeur artificiel de longue durée.

L’Unité Mobile d’Assistance Circulatoire de l’AP-HM est la première en France à bénéficier de la logistique du SAMU 13 et de la sécurité civile. Cette organisation efficace garantit la rapidité d’intervention dans l’ensemble des services de réanimation des hôpitaux et cliniques de la région PACA Corse.

Depuis sa création en novembre 2007, 20 pompes ont pû être posées.

Exemple original d’une organisation efficiente des soins au plus proche du malade sur l’ensemble d’un territoire, cette unité a bénéficié d’un financement de 250 000 euros du Conseil Général des Bouches-du-Rhône.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.