Quand malades, médecins et chercheurs avancent ensemble : l’Institut du Mouvement et de l’appareil Locomoteur (IML)

Projet phare des hôpitaux Sud, l’Institut du Mouvement et de l’appareil Locomoteur (IML), coordonné par le Pr Jean-Noël Argenson, réunit sur 9 000 m² des services médicaux hospitalo-universitaires spécialisés en chirurgie orthopédique, chirurgie de la main, rhumatologie, centre de chirurgie de l’arthrose et médecine du sport. Dans cette unité, les patients auront aussi accès aux appareils d’imagerie médicale de dernière génération. Ils pourront aussi bénéficier des innovations diagnostiques et thérapeutiques pour traiter l’arthrose, les rhumatismes inflammatoires, de l’ostéoporose et les pathologies du sportif grâce aux laboratoires de recherche labellisés par l’université, l’INSERM et le CNRS. De par sa dimension et son organisation centrée autour des pathologies du mouvement, du diagnostic jusqu'à la rééducation, cette structure est sans équivalent en France.

Projet phare des hôpitaux Sud, l’Institut du Mouvement et de l’appareil Locomoteur (IML), coordonné par le Pr Jean-Noël Argenson, réunit sur 9 000 m² des services médicaux hospitalo-universitaires spécialisés en chirurgie orthopédique, chirurgie de la main, rhumatologie, centre de chirurgie de l’arthrose et médecine du sport. Dans cette unité, les patients auront aussi accès aux appareils d’imagerie médicale de dernière génération. Ils pourront aussi bénéficier  des innovations diagnostiques et thérapeutiques pour traiter l’arthrose, les rhumatismes inflammatoires, de l’ostéoporose et les pathologies du sportif grâce aux laboratoires de recherche labellisés par l’université, l’INSERM et le CNRS. De par sa dimension et son organisation centrée autour  des pathologies du mouvement, du diagnostic jusqu’à la rééducation, cette structure est sans équivalent en France.

L’institut, développé dans le cadre de la reconfiguration des hôpitaux Sud entamée en septembre 2010, répond à un réel besoin de santé publique, généré notamment par le vieillissement de la population et le développement des maladies chroniques.

Des liens étroits avec la filière de soins de suite et de réadaptation

L’institut du mouvement et de l’appareil locomoteur (IML) est également lié au pôle de médecine physique et de réadaptation et à la filière de soins de suite et de réadaptation développée dans le cadre d’un partenariat public/privé. D’ici 2013, ce projet unique en France permettra d’ouvrir 280 lits de soins de suite et de réadaptation sur le site avec l’implantation de l’Union générale des caisses d’assurance maladie (UGECAM), du centre gérontologique départemental de Montolivet, le Centre Valmante et des cliniques La Phocéanne et Saint-Martin.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.