Que sais-je ? : L'Assistance Publique - Hôpitaux de ParisLes Presses Universitaires de France viennent de consacrer un «Que sais-je ?» à l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP)*. Les auteurs, Marc Dupont directeur d'hôpital et Françoise Salaün Ramalho historienne reviennent sur les différentes étapes qui ont conduit les hôpitaux parisiens à se constituer progressivement en un ensemble hospitalo-universitaire de taille exceptionnelle composé de 50 sites hospitaliers parmi lesquels les plus prestigieux : l'Hôtel-Dieu, Saint-Louis, la Pitié-Salpêtrière.
Cliquer pour agrandirLes Presses Universitaires de France viennent de consacrer un «Que sais-je ?» à l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP)*. Les auteurs, Marc Dupont directeur d’hôpital et Françoise Salaün Ramalho historienne reviennent sur les différentes étapes qui ont conduit les hôpitaux parisiens à se constituer progressivement en un ensemble hospitalo-universitaire de taille exceptionnelle composé de 50 sites hospitaliers parmi lesquels les plus prestigieux : l’Hôtel-Dieu, Saint-Louis, la Pitié-Salpêtrière. De par sa taille, l’AP-HP est le premier CHU de France voire même d’Europe. Elle emploie près de 92 000 personnes salariées et sa capacité d’accueil représente le douzième de l’hospitalisation publique. Ses médecins enseignants et chercheurs de renommée internationale ont signé près de 40 premières mondiales depuis 1958. Malgré ces superlatifs, l’identité de l’AP-HP peut sembler floue. Ainsi, au plan juridique l’institution n’est que l’un des 2 850 établissements de santé français. Pourtant, rien de ce qui touche l’AP-HP ne laisse indifférent et son actualité donne bien souvent le ton de l’information hospitalière nationale.

L’ouvrage souligne d’emblée comment les quatre mots qui forment le nom d’ « Assistance Publique – Hôpitaux de Paris » demeurent des clés pour expliquer ce qu’est aujourd’hui l’AP-HP : les hôpitaux qui la constituent sont marqués par une mission constante, celle d’assister, d’apporter aide et réconfort à l’ensemble de la population ; ils sont porteurs d’une mission de service public, l’AP-HP étant d’ailleurs souvent regardée comme l’institution emblématique de l’hôpital public dans notre pays ; l’activité de l’établissement se déploie sur de multiples sites et depuis bientôt une cinquantaine d’années, rompant avec un héritage qui l’avait notamment chargé d’accueillir les « enfants de l’Assistance publique », elle est consacrée presque exclusivement aux soins médicaux et hospitaliers ; enfin, elle tire une grande partie de son identité à gérer la plupart des hôpitaux de la ville capitale de notre pays, l’une des plus grandes métropoles d’Europe, ainsi qu’un nombre important d’hôpitaux de la région parisienne.

Aujourd’hui l’AP-HP engagée dans un ambitieux programme de modernisation/restructuration va réorganiser ses sites. Ce remodelage s’inscrit dans le cadre d’une offre de soins régionale, sous l’égide de l’agence régionale de santé d’Ile-de-France créée par la loi du 21 juillet 2009 « HPST ». L’objectif est prendre en charge des patients de manière globale et cohérente, à l’hôpital mais aussi en amont et en aval des soins aigus. Un parcours à dessiner avec le secteur médico-social, les médecins exerçant en ville et bien entendu avec les autres structures hospitalières de la région.

A travers l’exemple de l’AP-HP sont décrits les défis de l’hôpital public – et au-delà, de l’hôpital universitaire. L’histoire hospitalière montre que les mutations nécessaires à la modernisation ont été et sont à l’origine d’une suite de réformes successives, induisant à chaque fois des fermetures et des constructions d’hôpitaux, de nouvelles façons de soigner, de servir et plus largement de concevoir l’hôpital, d’autres modes de gestion et d’allocation des ressources…

Marie-Georges Fayn

Table des matières
Introduction

Chapitre I. — L’Assistance publique à Paris : approche historique (des origines à 1970)
Les origines (VIIe siècle-1849)
Naissance d’un service public d’assistance (1849-1893)
Tradition et innovations sous la IIIe République (1893-1940)
Les mutations décisives de l’hôpital public (1941-1970)

Chapitre II. — Les hôpitaux de paris (1970-2010)
Une institution hospitalière de taille exceptionnelle
La gestion d’une grande institution sanitaire
Les hôpitaux de Paris dans leur environnement

Conclusion
Bibliographie

*Marc Dupont, Françoise Salaün-Ramalho, L’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, PUF, Que sais-je ? – ISBN : 978-2-13-058255-7, 16/06/2010, 128 pages, 9.00 €

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.