Quelles évaluations pour les missions hospitalo-universitaires ?

C'est autour du problème central de l'évaluation des pratiques médicales, de l'enseignement, de la recherche et du management hospitalo-universitaires que se dérouleront les IXèmes Assises Hospitalo-Universitaires les jeudi 17 et vendredi 18 mars 2005 au Palais de la Musique et des Congrès de Strasbourg.

C’est autour du problème central de l’évaluation des pratiques médicales, de l’enseignement, de la recherche et du management hospitalo-universitaires que se dérouleront les IXèmes Assises Hospitalo-Universitaires les jeudi 17 et vendredi 18 mars 2005 au Palais de la Musique et des Congrès de Strasbourg.

Prolongeant ces réflexions, de nombreuses questions seront abordées : Quelles formes d’intéressement proposer aux équipes ? Comment le surcoût lié à la formation et à la recherche est-il pris en compte par les Missions d’Intérêt Général et la Mission enseignement recherche référence et innovation, la distinction public/privé s’applique-t-elle au management ?

Des expérimentations seront présentées telle la formation de médecin-manager. Les exposés s’appuieront aussi sur les retours d’expériences internationales comme l’impact d’un audit clinique sur la qualité des soins.

A l’issue des travaux, les Directeurs Généraux et les Présidents de Commission Médicale d’Etablissement des trente et un Centres Hospitaliers Régionaux et Universitaires ainsi que les Doyens des quarante-quatre facultés de médecine dégageront des propositions qu’ils soumettront au gouvernement. Objectif : concevoir en collégialité des procédures d’évaluation adaptées aux spécificités des hôpitaux universitaires.

Les Assises des Hôpitaux Universitaires réunissent, tous les deux ans, Directeurs Généraux, Présidents de Commission Médicale des CHRU et Doyens des Facultés de Médecine. Deux jours durant, ces responsables mènent une réflexion convergente sur un thème d’actualité impactant les futures orientations de la communauté hospitalo-universitaire. Cette concertation riche et argumentée débouche sur un certain nombre de propositions qui, par la suite, sont bien souvent intégrées aux programmes et réformes hospitalières promulgués par le gouvernement.

Les VIIIèmes Assises se sont déroulées en 2003 à Nice, sous le signe de la gouvernance des hôpitaux en Europe.
Lors des VIIèmes Assises de Montpellier en 2001, les CHRU s’étaient attachés à redéfinir leurs missions de base au regard des défis auxquels ils étaient confrontés.

Pour plus d’informations contacter :

Monsieur Bertrand LUDES, Doyen de la faculté de médecine de Strasbourg
Monsieur Gilbert VICENTE, Chef des Services Administratifs de la FACULTE DE MEDECINE de Strasbourg
4 rue Kirschleger
67085 STRASBOURG CEDEX
Tél : 00 33 (0)3 90 24 34 80 ou 90
Fax : 00 33 (0)3 90 24 34 67 ou 68
Courriel : href= »mailto:gilbert.vicente@adm-ulp.u-strasbg.fr »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.