R4P : Réseau Régional de Rééducation et Réadaptation Rhône-Alpes

Un colloque a été organisé le 14 mars 2008 à l'Institut de Formation en Soins Infirmiers du CHU de Saint-Etienne à l'initiative de l'Unité de Coordination de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) Pédiatrique du secteur 6 (Ardèche, Drôme, Loire) et du Réseau Régional de Rééducation et Réadaptation Rhône-Alpes (R4P). Ce colloque avait pour but de présenter aux acteurs du secteur 6 le R4P R-A ainsi que les activités du service de Médecine Physique et de Réadaptation pédiatrique du CHU. Cent trente personnes de divers horizons professionnels ont répondu à cette invitation.

Un colloque a été organisé le 14 mars 2008 à l’Institut de Formation en Soins Infirmiers du CHU de Saint-Etienne à l’initiative de l’Unité de Coordination de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) Pédiatrique du secteur 6 (Ardèche, Drôme, Loire) et du Réseau Régional de Rééducation et Réadaptation Rhône-Alpes (R4P). Ce colloque avait pour but de présenter aux acteurs du secteur 6 le R4P R-A ainsi que les activités du service de Médecine Physique et de Réadaptation pédiatrique du CHU. Cent trente personnes de divers horizons professionnels ont répondu à cette invitation.

Les coordinations sont financées par l’Agence Régionale de l’Hospitalisation. Elles ont pour mission d’améliorer et de rendre lisible le fonctionnement des filières de soins de suite pédiatriques, de contribuer à mettre en place un réseau SSR pédiatrique au niveau régional, de faciliter les interfaces, notamment entre les SSR pédiatriques et les dispositifs médico-sociaux et sociaux, d’améliorer les liens, en amont, entre les services médicaux et chirurgicaux et, en aval, le milieu ordinaire de vie ou les structures médico-éducatives.

De ces missions sont nés des besoins de partage de compétences, d’harmonisation des pratiques, aboutissant en 2007 à l’initiative des trois coordinations de Soins de Suite et de Réadaptation Pédiatrique de la région Rhône-Alpes, à la création du réseau R4P.

Par la création et l’animation de liens entre les professionnels ce réseau favorise
– l’identification des personnes et des lieux ressources pour en faciliter l’accès aux familles et aux enfants en situation de handicap ;
– les échanges de savoirs et les pratiques ;
– l’élaboration de référentiels de « bonnes pratiques » ;
– la conception de formations partagées ;
– l’incitation et la valorisation des travaux de recherche ;
– la réflexion éthique.

La journée a été mise à profit pour présenter des activités en cours de développement au sein de l’équipe de MPR pédiatrique, activités nécessitant le développement de collaborations avec les acteurs extérieurs au CHU (structures médico-sociales, scolaires, etc.).

Les thèmes renvoyaient aux collaborations
– injections de toxine botulique chez l’enfant atteint de paralysie cérébrale ;
– gastrostomie ;
– consultation neuromusculaire intégrée dans le centre de référence du même nom ;
– interactions entre le service d’Oncologie pédiatrique et le service de MPR ;
– fiche de suivi d’appareillage à vocation régionale ;
– Association HSBD 42 (Handicap et Santé Bucco Dentaire Loire) née en décembre 2007.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.