Réadaptation : un nouvel institut universitaire à Strasbourg

Le nouvel Institut Universitaire de Réadaptation Clemenceau (IURC) ouvre ses portes le 17 septembre 2012. Il regroupe les services et équipes de rééducation et de réadaptation fonctionnelle des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et de de l’Union pour la Gestion des Etablissements des Caisses d'Assurance Maladie (UGECAM). D’une capacité de 271 lits et places dont 40 de jour réparties entre Strasbourg et Illkirch, cet établissement de référence apporte à la population du Bas-Rhin une nouvelle offre de soins très spécialisée et de référence dans la prise en charge des pathologies de l’appareil locomoteur et du système nerveux.

Le nouvel Institut Universitaire de Réadaptation Clemenceau (IURC) ouvre ses portes le 17 septembre 2012. Il regroupe les services et équipes de rééducation et de réadaptation fonctionnelle des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et de de l’Union pour la Gestion des Etablissements des Caisses d’Assurance Maladie (UGECAM). D’une capacité de 271 lits et places dont 40 de jour réparties  entre Strasbourg et Illkirch, cet établissement de référence apporte à la population du Bas-Rhin une nouvelle offre de soins très spécialisée et de référence dans la prise en charge des pathologies de l’appareil locomoteur et du système nerveux.
En amont des services aigüs, l’IURC accueillera les adultes et les enfants  des secteurs de Strasbourg et de ses environs ayant subi une intervention chirurgicale ou au sortir de leur hospitalisation
L’IURC est l’aboutissement de plus de deux ans d’échanges et de concertations entre les directions et les équipes médicales des deux partenaires et la Faculté de Médecine de Strasbourg. Le transfert du service de rééducation et de médecine physique du Professeur Philippe Vautravers, basé jusqu’alors à l’Hôpital de Hautepierre, concerne 13 salariés des HUS, (des personnels des plateaux techniques et de soins et des personnels administratifs). La montée en charge progressive du projet médical et de ses différents volets nécessitera des recrutements complémentaires, d’ores et déjà programmés à l’IURC.
L’ouverture de l’IURC répond aux préconisations de l’Agence Régionale de Santé d’Alsace (ARS) et du Schéma régional d’organisation des soins (SROS)
Directeur médical : Professeur Philippe Vautravers
Capacité d’accueil à terme : 150 patients par jour ou 154 lits et 117 places

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.