Recherche clinique : ouverture d’une antenne au CH de Compiègne

Une coopération originale en Picardie vient de voir le jour dans le domaine de la recherche clinique entre le Centre Hospitalier de Compiègne (CHC) et le Centre Hospitalier Universitaire d'Amiens-Picardie. Entérinée le 9 octobre 2009 par la signature d'une convention*, cette collaboration garantit aux patients de Compiègne la possibilité d'intégrer des protocoles d'essais thérapeutiques et aux équipes qui les accueillent, la possibilité de s'appuyer sur les ressources logistiques, statistiques et documentaires du CHU à travers sa délégation à la Recherche Clinique et son Centre de Recherche Clinique (CRC).

Une coopération originale en Picardie vient de voir le jour dans le domaine de la recherche clinique entre le Centre Hospitalier de Compiègne (CHC) et le Centre Hospitalier Universitaire d’Amiens-Picardie. Entérinée le 9 octobre 2009 par la signature d’une convention*, cette collaboration garantit aux patients de Compiègne la possibilité d’intégrer des protocoles d’essais thérapeutiques et aux équipes qui les accueillent, la possibilité de s’appuyer sur les ressources logistiques, statistiques et documentaires du CHU à travers sa délégation à la Recherche Clinique et son Centre de Recherche Clinique (CRC).

Un plus pour l’établissement de Compiègne qui fait preuve de dynamisme, d’ouverture et de recherche de qualité par l’adoption de nouvelles pratiques de soins.

Quant au CHU d’Amiens-Picardie, il démultiplie sa capacité de recherche tout en aidant le centre hospitalier à fidéliser des compétences médicales. Le développement de l’activité de recherche est un des objectifs des futures communautés hospitalières de territoire dont la création favorisera les complémentarités entre établissements. Cette démarche présente aussi l’avantage d’assurer une émulation permanente au sein de l’ensemble de la communauté médicale de Picardie.

L’intérêt de créer une unité de recherche clinique au Centre Hospitalier de Compiègne
Les services de soins du CHC participent déjà à des études cliniques, notamment en cancérologie ou en cardiologie, mais encore faiblement. Or, l’existence d’une recherche clinique forte dans un hôpital témoigne du dynamisme de ses équipes et de la qualité des soins délivrés.

La signature de cette convention dote le centre hospitalier d’une unité dédiée pour assister les équipes désireuses de faire de la recherche, structurer les pratiques et ainsi donner au CH de Compiègne une véritable visibilité territoriale en la matière, digne de son statut d’hôpital de recours et attractive pour les promoteurs de recherche comme pour les praticiens.

C’est une première en Picardie, pour un centre hospitalier général. Le CHC s’engage en se dotant d’une unité avec des moyens matériels et un personnel qualifié ayant à charge de développer et confirmer le challenge.

L’objectif ultime de cette unité est de pouvoir offrir aux patients qui le souhaitent, la possibilité de participer à l’essai de nouveaux traitements, comme le préconise entre autres le Plan Cancer.

L’appui du CHU d’Amiens-Picardie
Cette unité bénéficiera d’une véritable légitimité hospitalo-universitaire. Son ouverture se réalise en partenariat avec le CHU Amiens-Picardie, qui est doté d’une structuration importante en matière de recherche : une Délégation à la Recherche Clinique (DRCI), dirigée par le Dr Jean-Claude Barbare et, depuis début 2008, un Centre de Recherche Clinique (CRC), coordonné par le Pr Ziad Massy. Cette structure spécifique, soutenue par le Conseil Régional de Picardie, dispose de locaux permanents et de tous les métiers de la recherche clinique, pour offrir aux médecins-chercheurs et aux patients les conditions éthiques, réglementaires et pratiques pour développer une recherche de qualité.

L’unité de recherche du CH de Compiègne, qui ouvre sous la forme d’une antenne du Centre de Recherche Clinique du CHU Amiens-Picardie, bénéficie donc dès sa naissance de l’appui et des ressources logistiques, statistiques et documentaires du CHU, ainsi que de son aide dans la mise en place et la réalisation pratique des études.

En tant qu’établissement de référence, le CHU Amiens-Picardie a la volonté d’associer les centres hospitaliers de la région à son activité de recherche clinique, afin de garantir aux patients picards une égalité d’accès aux prises en charge innovantes.

Définition : la recherche clinique
La recherche clinique est le processus par lequel sont évalués, chez des patients volontaires et parfaitement informés, les traitements, médicaments, modes de prise en charge et de diagnostic de demain. La recherche est donc une étape cruciale dans l’amélioration constante des soins apportés aux patients. Elle se fait le plus souvent « au lit du patient », en complément de la recherche fondamentale.

Les essais cliniques sont menés avec toutes les garanties nécessaires de prudence et d’éthique, pour protéger les patients d’effets secondaires éventuels et pour permettre une collecte et une analyse précise des résultats.

La recherche clinique du CHU d’Amiens en quelques chiffres
– 27 : nombre de protocoles de recherche en cours d’application au CHC en 2009
– 15 : nombre de ces protocoles portant sur le cancer
– 50 à 100 : objectif en nombre de patients du CHC participant chaque année à un protocole, grâce à la création
de l’unité de recherche
– 19 : nombre d’attachés de recherche recrutés par le CHU en 2008-2009
– 1900 : nombre de patients inclus chaque année dans des protocoles au CHU
– 140 : nombre de nouveaux protocoles ouverts au CHU en 2008

*La convention est signée en présence de Pascal Forcioli, directeur de l’Agence Régionale d’Hospitalisation, et de Philippe Marini, président du conseil d’administration du CHC.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.