Recherche en soins mode d’emploi – Nîmes 8 juin 2015

« Promouvoir la recherche », le 2ème Symposium de la recherche paramédicale se tiendra le 8 juin 2015 à Nîmes. Les participants pourront découvrir les étapes à suivre pour mener à bien un projet de recherche, exemples concrets à l'appui. Organisé par le Comité paramédical de recherche en soins du CHU de Nîmes, ce colloque montrera comment améliorer en continu la qualité des soins et des pratiques à partir des connaissances toujours renouvelées, fondées sur des bases scientifiquement validées

« Promouvoir la recherche », le 2ème Symposium de la recherche paramédicale se tiendra le 8 juin 2015 à Nîmes. Les participants pourront découvrir les étapes à suivre pour mener à bien un projet de recherche, exemples concrets à l’appui. Organisé par le Comité paramédical de recherche en soins du CHU de Nîmes, ce colloque montrera comment améliorer en continu la qualité des soins et des pratiques à partir des connaissances toujours renouvelées, fondées sur des bases scientifiquement validées. De nouvelles perspectives sont aussi suggérées comme des prolongements en sociologie sur des questions relevant des relations inter professionnelles ou des interactions avec les patients.
Ce symposium  est aussi l’occasion pour Nîmes de rappeler son dynamisme en matière de recherche en soins. Le CHU est l’établissement français dont les scores SIGAPS (score de valorisation des publications médicales scientifiques) a le plus augmenté, doublant entre 2009 et 2014. La recherche en soins constitue l’un des axes institutionnels forts, développés et encouragés par la Direction coordination générale des soins (DCGS), en collaboration avec la Direction de la recherche clinique et de l’innovation.

En 2015, le CHU de Nîmes compte 18 projets de recherche paramédicale, dont 4 programmes hospitaliers de recherche infirmière et paramédicale (PHRIP) en cours et 4 lettres d’intention au PHRIP 2015. 4 projets locaux sont financés par le CHU de Nîmes, les autres sont en cours d’élaboration.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.