Recherche : la Bourgogne et la Franche-Comté s’unissent en un duo gagnant

Rassemblant leurs équipes d’excellence en deux Fédérations hospitalo-universitaires, les CHU de Besançon et de Dijon, l’Etablissement Français du Sang (EFS) Bourgogne Franche-Comté, le Centre de lutte contre le cancer Georges-François Leclerc de Dijon et les Universités de Bourgogne et de Franche-Comté ont retenu deux fédérations hospitalo-universitaires (FHU) d'excellence TRANSLAD et INCREASE, parmi les 6 dossiers soumis. La première s'intéresse aux maladies du développement, la seconde aux pathologies inflammatoires avec à la clé des développements en matière de recherche, de formation et de progrès des soins des patients.

Rassemblant leurs équipes d’excellence en deux Fédérations hospitalo-universitaires, les CHU de Besançon et de Dijon, l’Etablissement Français du Sang (EFS) Bourgogne Franche-Comté, le Centre de lutte contre le cancer Georges-François Leclerc de Dijon et les Universités de Bourgogne et de Franche-Comté ont retenu deux fédérations hospitalo-universitaires (FHU) d’excellence TRANSLAD et INCREASE, parmi les 6 dossiers soumis. La première s’intéresse aux maladies du développement, la seconde aux pathologies inflammatoires avec à la clé des développements en matière de recherche, de formation et de progrès des soins des patients.

Coordonné par le Professeur Laurence Olivier-Faivre, TRANSLAD (genomic innovation and translationnal medicine in developmental diseases) développera un réseau interrégional cohérent et intégré de structures cliniques et biologiques afin d’accroître la compréhension des maladies du développement de la période embryonnaire à l’âge adulte.

Conduit par le Professeur Didier Ducloux, INCREASE (integrated center for research in inflammatory diseases) concerne l’étude et la prise en charge des pathologies auto-immunes ou à médiation immunitaire ayant une composante inflammatoire favorisant leur développement ou l’aggravant.

Une démarche concertée menée en étroite association avec AVIESAN
La labellisation des fédérations hospitalo-universitaires TRANSLAD et INCREASE conclut une procédure de sélection lancée le 27 juillet 2012 par la publication d’un appel à projets ouvert à l’ensemble des équipes hospitalières, universitaires et scientifiques des établissements partenaires.
Les experts internationaux qui composaient le jury se sont réunis à Paris sous la présidence du Professeur Bruno Falissard. Ils ont évalué les 6 projets soumis et reconnu leur grande qualité..

Les deux fédérations ont été sélectionnées dans le respect des orientations du Comité National de Coordination de la Recherche des CHU (CNCR) définies suite aux appels à projets lancés par l’AP-HP et le CHU de Nantes.

En associant des équipes de référence autour de projets innovants et structurants, cette démarche va susciter de nouvelles synergies tant sur le plan du soin, que de l’enseignement et de la recherche. Elle contribue à une meilleure reconnaissance nationale et européenne des équipes de Bourgogne et de Franche-Comté.
______________

Note de la rédaction
Les fédérations hospitalo-universitaires (FHU) s’inscrivent dans la continuité des Départements hospitalo-universitaires (DHU) labellisés. Elles sont composées d’un ou de plusieurs pôles cliniques ou médicotechniques et d’au moins une unité mixte de recherche (UMR) rattachée à une université et à un organisme de recherche.
L’ensemble représente une masse critique de chercheurs, d’enseignants-chercheurs et de personnels hospitaliers suffisante pour assurer une réelle visibilité à l’échelle nationale et européenne.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.