Recrutement de nutrinautes pour une étude

Lancée le 11 mai 2009 en présence du Ministre de la Santé, l'étude NutriNet-Santé, coordonnée par le Pr Serge Hercberg, est la plus grande étude épidémiologique jamais lancée sur Internet dans le monde (500 000 volontaires recrutés et suivis pendant 5 ans) visant à mieux comprendre les relations entre la nutrition, la santé et l'activité physique et à préciser les déterminants des comportements alimentaires. Au 18ème mois, un point d'étape est organisé au CHU de Nice, le jeudi 25 novembre. La cohorte n'est pas encore complète et ce bilan intermédiaire sera l'occasion de lancer un appel aux volontaires ...

Lancée le 11 mai 2009 en présence du Ministre de la Santé, l’étude NutriNet-Santé, coordonnée par le Pr Serge Hercberg, est la plus grande étude épidémiologique jamais lancée sur Internet dans le monde (500 000 volontaires recrutés et suivis pendant 5 ans) visant à mieux comprendre les relations entre la nutrition, la santé et l’activité physique et à préciser les déterminants des comportements alimentaires.

Au 18ème mois un point d’étape est proposé par les Pr Stéphane Schneider et Xavier Hébuterne gastro-entérologues au CHU de Nice, correspondant de l’étude NutriNet-Santé pour la région PACA.
La conférence de presse se tiendra Jeudi 25 novembre 2010 à 16h
Hôpital de l’Archet 2 – (Tel 04.92.03.61.68)

Objectif de l’étude
Mieux évaluer les relations entre la nutrition et la santé et comprendre les déterminants des comportements alimentaires.

Il s’agit d’étudier, chez 500 000 personnes utilisant internet et vivant en France les comportements alimentaires et leurs déterminants en fonction de l’âge, du sexe, des conditions socio-économiques, du lieu de résidence, etc., les relations entre les apports alimentaires, l’activité physique, l’état nutritionnel et la santé. Tous les grands problèmes de santé seront étudiés, entre autre l’obésité, l’hypertension artérielle, le diabète, les dyslipidémies, les maladies cardiovasculaires, les cancers, etc.

En effet, de très nombreux travaux scientifiques suggèrent une relation de causalité entre l’apport élevé en sodium et l’hypertension artérielle, une cause majeure de maladie cardiovasculaire, d’accident vasculaire cérébral et de néphropathie. Grâce aux questionnaires alimentaires posés dans l’étude NutriNet-Santé, il est possible de connaître avec une excellente précision la consommation de sel (NaCl) dans la population française et la contribution des différents groupes d’aliments aux apports en sel.

La participation bénévole des internautes permettra d’aider la recherche médicale publique dans le domaine de la prévention nutritionnelle des maladies. Toute personne connecté est susceptible de devenir un(e) des 500 000 nutrinautes !

Lors de la conférence de presse seront présentées :
– des informations sur l’état d’avancement de l’étude
– des données spécifiques à la région PACA
– des données sur les apports en sel dans l’alimentation des français

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.