Récyclum : 8.3 tonnes de matériel enlevé pour un recyclage idéal

Récylum organise en France la collecte et le recyclage des lampes usagées et des équipements électriques et électroniques professionnels (DEEE Pro) du bâtiment, de l\'industrie, de la recherche et du médical. L’enlèvement de tous les équipements est gratuit.rnrn

Ainsi, a été mis à disposition des hôpitaux des conteneurs permettant de stocker tout a long de l’année les petits équipements usagés pour les faire enlever régulièrement en même temps que les gros équipements.

Le CHU de Nice transfère donc à Récylum la responsabilité d’une dépollution totale et d’un recyclage maximal, c’est-à-dire d’un traitement conforme à la réglementation.

Plus de 200 équipements (banque de sang, bistouri électrique, échographe, étuve, laser, imprimante, appareillage de monitoring, respirateur, pèse bébé…) soit 8,3 tonnes de matériel usagé étaient stockés en sous-sol en attente d’une solution de collecte et de recyclage satisfaisante sur les plans environnemental et financier.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.