Regrouper, dynamiser et enseigner les soins d’innovation

40 ans après la signature de la première convention entre le Centre Hospitalier Régional, la Faculté de Médecine Jacques Lisfranc et l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne qui donnait naissance au CHU de Saint-Etienne, une nouvelle alliance vient d’être actée entre ces trois institutions. L’enjeu : créer une synergie hospitalo‐universitaire

40 ans après la signature de la première convention entre le Centre Hospitalier Régional, la Faculté de Médecine Jacques Lisfranc et l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne qui donnait naissance au CHU de Saint-Etienne, une nouvelle alliance vient d’être actée entre ces trois institutions, le 25 octobre 2012. L’enjeu : créer une synergie hospitalo‐universitaire dans les domaines des soins, de l’enseignement de haut niveau et de la recherche d’excellence médicale, biomédicale, clinique, technologique, transactionnelle et fondamentale.
Cette dynamique, facteur de croissance du bassin stéphanois, s’appuiera sur un partenariat étroit avec les entreprises et institutions concernées, dans un souci de développement et d’aménagement du territoire
Première étape : l’ouverture du pôle de santé en 2014 qui regroupera sur un même site le CHU, la Faculté de Médecine, le Centre Ingénierie et Santé de l’Ecole Nationale Supérieure des Mines, l’Institut Régional de Médecine et d’Ingénierie du Sport, le Centre HYGÉE (centre de ressources pour l’information, la prévention et l’éducation sur les cancers), l’institut de cancérologie Lucien Neuwirth, et le Pôle des Technologies Médicales.
Les lignes de force du futur pôle d’excellence s’organiseront autour de quatre axes hospitalo‐universitaires transversaux : l’axe Cardio‐Vasculaire – Thrombose, l’axe Neuro‐Ostéo‐Locomoteur, l’axe Immunologie‐Infectieux‐Greffes et l’axe Cancer.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.