Réimplantation réussie des deux bras : Grenoble signe une 1ère française

Une jeune femme dont les deux bras ont été sectionnés par un train en gare de Chambéry a été opérée au CHU de Grenoble Alpes (CHUGA) deux heures après l’accident. Il s'agit de la première réimplantation réussie simultanée des bras en France.
Une jeune femme dont les deux bras ont été sectionnés par un train en gare de Chambéry a été opérée au CHU de Grenoble Alpes (CHUGA) deux heures après l’accident. Il s’agit de la 1ère réimplantation réussie simultanée des bras en France.
Le 14 août à 15 heures 30, une jeune femme de 30 ans a été victime d’un accident sur le quai de la gare de Chambéry entraînant une amputation de ses deux bras. Prise en charge très rapidement par les secours, la patiente a été transférée par le SMUR vers le CHUGA. Les deux membres supérieurs amputés ont été transportés dans un conditionnement parfait.
Grâce à la synchronisation du SAMU et du service chirurgie de la main dirigée par le Dr Denis Corcella, la patiente a pu être admise au bloc opératoire dès 17 heures, moins de deux heures après l’accident. L’intervention chirurgicale, très rare et très délicate, s’est déroulée en double équipe. Elle a débuté à 17 h 20 et s’est terminée avec succès à 21 h 30, soit environ 4 heures d’intervention.
La rapidité d’intervention des secours et la dextérité de l’équipe médicale ont permis de réimplanter les deux membres sectionnés, et de donner à la patiente le maximum de chance de récupération, un délai trop important entre le traumatisme et la réimplantation pouvant entraîner des lésions irréversibles.
Toutefois la récupération fonctionnelle de ses deux bras sera longue et prendra plusieurs mois, après une rééducation spécialisée.
Cette prouesse chirurgicale a été rendue possible grâce à la parfaite coordination entre le SAMU qui a organisé le transfert au CHUGA et l’équipe médicale du service de chirurgie de la main qui a réalisé l’intervention dans un délai très rapide.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.