Remise de matériel de sport au centre de rééducation

Il y a trois ans, suite à un accident de moto, Monsieur Luc Van Wanghe est devenu paraplégique. En reconnaissance vis-à-vis du personnel médical, soignant et sportif qui l'ont aidé à devenir au-tonome, Monsieur Wan Wanghe a permis un renouvellement du matériel de la salle de sport, pour le bien-être des patients présents et à venir.

Il y a trois ans, suite à un accident de moto, Monsieur Luc Van Wanghe est devenu paraplégique.

Il a été suivi par les équipes du Centre de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelle du CHU de Nantes.

« J’ai donc côtoyé des médecins, des infirmier(e)s, aides-soignant(e)s, kinés, profs de sport, tous parés d’une conscience professionnelle hors paire. Ces personnes méritent de l’admiration et beaucoup de respect car ils exercent leur métier avec passion ; et ce n’est pas du dévouement mais véritablement un sacerdoce dont ils sont munis ».

En reconnaissance vis-à-vis du personnel médical, soignant et sportif qui l’ont aidé à devenir au-tonome, Monsieur Wan Wanghe a permis un renouvellement du matériel de la salle de sport, pour le bien-être des patients présents et à venir.

« Cette salle de sport, que de bienfaits pour les patients ! Remuscler, travailler l’équilibre, manier le fauteuil ! Mais que de matériel ancien et peu adéquat ! Comment un centre aussi performant que celui-ci peut avoir une salle de sport aussi incomplète et donc peu adaptée ? Que demander de mieux que de se rééduquer en faisant des efforts physiques dans la bonne humeur et la convivialité que peut apporter un lieu tel que celui-ci ! »

« Mon grand souhait était de sortir de l’Hôpital Saint-Jacques autonome. C’est enfin le cas grâce à tous ces gens du corps médical. Je ne les remercierai jamais assez de m’avoir soigné et permis de devenir ou redevenir celui que je suis aujourd’hui. »

Cette opération a été réalisée grâce aux sponsors suivants : Oméga Système de Basse Goulaine, La Taverne des Trois Brasseurs de Saint-Sébastien et Sodebo de Saint-Georges de Montaigu.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.