Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Rennes certifié sans réserve !

Grande fierté pour le CHU de Rennes qui vient de passer avec succès cette évaluation, pour tous ses sites et pour toutes ses activités de soins. Certifié sans réserve avec 6 recommandations, le CHU de Rennes se place parmi les meilleurs CHU en matière de soins et aussi de dynamique d’amélioration de leur qualité et de leur sécurité. A titre indicatif moins de 30% des CHU sont actuellement certifiés en niveau A ou B par la Haute autorité de santé (HAS).
Grande fierté pour le CHU de Rennes qui vient de passer avec succès cette évaluation, pour tous ses sites et pour toutes ses activités de soins. Certifié sans réserve avec 6 recommandations, le CHU de Rennes se place parmi les meilleurs CHU en matière de soins et aussi de dynamique d’amélioration de leur qualité et de leur sécurité. A titre indicatif moins de 30% des CHU sont actuellement certifiés en niveau A ou B par la Haute autorité de santé (HAS)

Ce classement atteste le net progrès accompli en 5 ans. En 2012, la dernière visite de certification avait conclu à une réserve majeure sur la thématique de la prise en charge médicamenteuse et une réserve sur le dossier patient. Ces deux thématiques ne font aujourd’hui l’objet d’aucune recommandation ce qui témoigne du travail accompli par le CHU pour répondre aux attentes des critères d’évaluation de la HAS. 

Entre temps, l’établissement a accepté de tester la V 2014 et a ainsi pu se familiariser avec la nouvelle méthode, mobilisant son personnel dans la perspective de la visite HAS d’octobre 2016. Ce travail de sensibilisation a permis de préparer la grande épreuve et de la passer avec succès. Le comité mixte usagers – professionnels du CHU a également été associé à la préparation de la visite. 
Lors de leur visite les experts ont audité 11 thématiques prioritaires et effectué 10 évaluations de type patients traceurs. Ils ont souligné la qualité de l’accueil qui leur a été réservé dans les services et le niveau d’appropriation de la démarche par les professionnels des pôles grâce, notamment, au travail de la commission de coordination qualité et gestion des risques et à celui des « pilotes de processus ». 
Aujourd’hui, le CHU de Rennes est donc certifié par la HAS avec les six recommandations d’amélioration suivantes :
• le management de la qualité et de la gestion des risques,
• la gestion du risque infectieux,
• le droit des patients,
• la prise en charge des urgences et des soins non programmés,
• le management de la prise en charge au bloc opératoire,
• le management de la prise en charge du patient en endoscopie. 
Depuis, des actions ciblées ont été engagées sur ces différents points et des résultats probants sont déjà enregistrés.

Avec plus de 1 800 lits et places, 128 425 séjours en 2016, le CHU de Rennes fait partie des principaux établissements de santé de France. Son activité est organisée en 12 pôles hospitalo-universitaires regroupant 53 services de médecine, de chirurgie, de biologie et d’imagerie.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Première greffe française de larynx : récit d’une performance lyonnaise

Pour la première fois en France, un larynx a été greffé sur une femme les 2 et 3 septembre dernier. Deux mois et demi après cette opération spectaculaire qui a mobilisé douze chirurgiens issus des Hospices Civils de Lyon et autres CHU français durant vingt-sept heures, le CHU lyonnais communique sur le sujet. Quant à la patiente âgée de 49 ans, elle pourrait retrouver durablement l’usage de la parole vingt ans après l’avoir perdue.

Etudes de Médecine : Romuald Blancard ou l’un des visages de l’ouverture du 2e cycle à la Réunion

Depuis septembre, il fait partie de la première promotion d’étudiants en médecine de quatrième année de La Réunion. Pour Réseau CHU, Romuald Blancard a accepté de nous parler de l’ouverture du deuxième cycle des études médicales sur son île, mais pas seulement. Son parcours atypique, son stage en psychiatrie, ses rêves jamais trop grands etc. ont été abordés dans les locaux du nouveau campus bioclimatique de Sainte-Terre. Sans langue de bois.

Le CHU de La Réunion a pris la vague rose

La seizième édition de la Run Odysséa Réunion s’est tenue les 4 et 5 novembre sur le site de l’Étang-salé, dans l’ouest de la Réunion, et ce malgré une météo capricieuse qui a bien failli compromettre l’opération. 275 000 euros ont été récoltés. Un succès auquel est associé le CHU de la Réunion, partenaire pour la première fois cette année, et dont le baptême de l’eau a été placé sous le signe de la prévention. Reportage.