Rennes : Recours en neuroradiologie interventionnelle

Après s'être doté d'un IRM 3 Tesla, le CHU de Rennes est le premier établissement en Bretagne à ouvrir un bloc de neuroradiologie interventionnelle équipé d'une salle vasculaire biplan dédiée à cette activité. Cette nouvelle acquisition fait de lui l'hôpital de recours régional pour la prise en charge des pathologies intra-crâniennes - Une spécialisation conforme à son projet d'établissement 2006-2010 et à la nécessaire complémentarité interhospitalière.

Après s’être doté d’un IRM 3 Tesla, le CHU de Rennes est le premier établissement en Bretagne à ouvrir un bloc de neuroradiologie interventionnelle équipé d’une salle vasculaire biplan dédiée à cette activité. Cette nouvelle acquisition fait de lui l’hôpital de recours régional pour la prise en charge des pathologies intra-crâniennes – Une spécialisation conforme à son projet d’établissement 2006-2010 et à la nécessaire complémentarité interhospitalière.

le CHU de Rennes accueillera donc les bretons souffrant d’anévrismes intracrâniens entraînant une hémorragie méningée. les malformations artérioveineuses, les fistules durales, les sténoses artérielles intracrâniennes, les accidents ischémiques cérébraux et les hémorragies non contrôlées de la face et des sinus.
A noter que la dilatation d’un vaisseau sanguin peut aussi être découverte de façon fortuite ; une anomalie qui concerne 1 à 5% de la population.

Prévision d’activité
Chaque année, 150 patients auront recours au CHU de Rennes pour une intervention en neuroradiologie. L’adressage de ces personnes se fera dans le cadre d’accords régionaux sur l’organisation des soins selon le Schéma Interrégional d’Organisation Sanitaire.

Historique de la Neuroradiologie interventionnelle
La neuroradiologie interventionnelle est née dans les années 80 du fait de la nécessité d’aborder par voie endovasculaire des pathologies intraitables par voie neurochirurgicale avec des indications limitées.
Depuis 10 ans, les progrès technologiques majeurs et l’expérience croissante des équipes de neuroradiologie interventionnelle permettent de proposer le traitement endovasculaire comme traitement de première intention dans de nombreuses pathologies vasculaires intracrâniennes ou rachidiennes, en substitution de la chirurgie.

Qu’est ce que la radiologie interventionnelle ?
La radiologie interventionnelle est une activité tout à fait particulière entre la radiologie et la chirurgie. Elle s’apparente à la chirurgie par la prise en charge du patient, le travail avec une équipe multidisciplinaire (radiologue, anesthésistes, manipulateurs) dans des conditions de bloc opératoire. A cette organisation médicale, s’associent un équipement radiologique dédié et de haute technologie et du matériel d’embolisation spécifique, tous les deux de haute technologie

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.