A, c'est la note attribuée au centre d'investigation clinique intégré en biothérapie (CIC-BT) de Besançon. A l'issue de la procédure d'évaluation, l'Inserm et la DHOS ont en effet donné un avis favorable au renouvellement du CIC-BT pour un nouveau mandat quadriennal. Les experts ont souligné l'importante contribution du CIC au développement de projets cliniques de recherche translationnelle, son rôle structurant fort au niveau local et régional et sa position unique dans le domaine de la transplantation et de la manipulation des cellules humaines.

A, c’est la note attribuée au centre d’investigation clinique intégré en biothérapie (CIC-BT) de Besançon. A l’issue de la procédure d’évaluation, l’Inserm et la DHOS ont en effet donné un avis favorable au renouvellement du CIC-BT pour un nouveau mandat quadriennal.

Quatre ans après sa labellisation, le CIC-BT est profondément intégré au sein du CHU. Il coopère avec la plupart des services cliniques et biologiques et est devenu l’interface clinique de l’unité mixte de recherche Inserm « Interaction Hôte-Greffon et Ingénierie Cellulaire et Génique» (UMR-645) et des équipes de recherche de l’Institut fédératif de recherche « ingénierie et biologie cellulaire et tissulaire » (IFR-133) dont il fait partie intégrante. Cela se traduit par le nombre d’études réalisées dans les axes scientifiques d’origine :
– Transplantation (greffes de cellules, tissus et organes)
– Biothérapies des pathologies inflammatoires
– Biothérapies des pathologies néoplasiques

et par la création de nouveaux axes de recherches :
– Papillomavirus humains
– Assistance médicale à la procréation

Pour assurer l’ensemble de ces activités, le CIC-BT a développé en son sein une plateforme de biomonitoring performante. Les projets de recherche en biothérapie bénéficient ainsi d’une réelle continuité et complémentarité entre investigation clinique et biomonitoring.

Le CIC-BT a également fortement contribué à l’émergence d’un CIC- Innovations Technologiques (CIC-IT), situé à la croisée des microtechniques et de la santé. Grâce aux efforts conjugués de nombreux intervenants du CHU, de partenaires académiques et industriels, le CIC-IT a été labellisé en janvier 2008.

Fort de cette reconnaissance, le CIC-BT souhaite poursuivre les efforts engagés en terme de promotion de la recherche clinique, de suivi de cohortes et de biovigilance en s’investissant tout particulièrement dans les projets les plus porteurs d’innovations.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.