Résultats 2012 : réduction du déficit, l’AP-HP respecte ses engagements financiers

Pour la 3ème année consécutive, l’AP-HP respecte le budget prévisionnel et poursuit sa trajectoire de retour à l’équilibre. Avec un déficit tous comptes confondus établi autour de 20M€ en 2012 soit une baisse de 70% par rapport à 2011, l’AP-HP enregistre un meilleur résultat que les projections (38 M€), pour un budget de près de 6,7 milliards d'euros. Le compte principal est, comme prévu, déficitaire de 73 M€ contre 90 M€ en 2011 et 115 M€ en 2010.

Pour la 3ème année consécutive, l’AP-HP respecte le budget prévisionnel et poursuit sa trajectoire de retour à l’équilibre. Avec un déficit tous comptes confondus établi autour de 20M€ en 2012 soit une baisse de 70% par rapport à 2011, l’AP-HP enregistre un meilleur résultat que les projections (38 M€), pour un budget de près de 6,7 milliards d’euros. Le compte principal est, comme prévu, déficitaire de 73 M€ contre 90 M€ en 2011 et 115 M€ en 2010.
Résultats            Compte principal (M€)   Tous comptes confondus (M€)
2010                            – 115                                  – 103
2011                              – 90                                    – 72
2012                              – 73 (prévisionnel)              – 20 (prévisionnel)
Plus d’ambulatoire et d’HAD
L’année 2012 se traduit par une augmentation de l’activité notamment en chirurgie ambulatoire (+5 % vs 2011) et en hospitalisation à domicile (+15 % vs 2011), qui s’est accompagnée comme annoncé d’une politique active de recrutement et de fidélisation des personnels soignants en remplacement d’un recours à l’intérim.
L’AP-HP a pleinement assumé ses missions en matière de prise en charge des publics précaires bénéficiaires de l’Aide médicale de l’Etat (AME) -ce qui s’est traduit par une perte de recettes de 40 M€ du fait de la nouvelle tarification- et est présente sur les territoires, assurant l’accueil des urgences (+ 20 000 séjours) et la permanence des soins.
Par ailleurs, conformément aux engagements pris dans le cadre du plan global de financement pluriannuel 2012-2016, la capacité d’autofinancement est maintenue ;  l’endettement global maîtrisé.
La dette globale de l’AP-HP se situe au 31 décembre 2012 à 2 327 M€, soit 33,6 % du total des produits contre 35% à la fin de l’année 2011. Cette bonne maîtrise de la trajectoire financière s’est traduite dans les notations émises par l’agence FITCH le 24 janvier 2013 qui a confirmé les notations  « AAA » à long terme et  « F1+ » à court terme.
Ces résultats concrétisent les efforts réalisés par l’ensemble des établissements de l’AP-HP pour améliorer la capacité d’autofinancement et viser à garantir le maintien d’un niveau d’investissement nécessaire à l’accomplissement de ses missions. En 2013, l’AP-HP entend maintenir ses efforts de transformation et de modernisation de son organisation au service de ses patients.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.