Résultats 2013 : Lyon poursuit son redressement et confirme son nouvel élan

Engagé depuis près de 5 ans dans un effort sans précédent de redressement de sa situation financière, le deuxième CHU de France affiche une amélioration de sa situation en 2013 : le déficit du budget principal continue de se réduire (17 M€, contre 22 M€), le budget consolidé reste excédentaire (11 M€)...

Engagé depuis près de 5 ans dans un effort sans précédent de redressement de sa situation financière, le deuxième CHU de France affiche une amélioration de sa situation en 2013 : le déficit du budget principal continue de se réduire (17 M€, contre 22 M€), le budget consolidé reste excédentaire (11 M€), tandis que les investissements  (83 M€ en 2013 contre 75 M€ en 2012) et les actions d’amélioration de la performance se poursuivent grâce aux efforts et à la mobilisation des personnels.
Dominique Deroubaix, Directeur Général des Hospices Civils de Lyon se réjouit de ces résultats « Malgré un contexte économique qui reste difficile et la baisse continue des tarifs hospitaliers depuis plusieurs années, les HCL confirment leur redressement financier. C’est la preuve que la dynamique initiée par le précédent projet d’établissement « Cap 2013 » se poursuit, ce qui est un signe très positif et encourageant. Les résultats de 2013 respectent les engagements fixés dans le cadre du contrat de retour à l’équilibre financier signé récemment avec l’Agence Régionale de Santé. Les HCL démontrent ainsi leur détermination et leur engagement à répondre aux enjeux du nouveau projet d’établissement « Horizon 2017 », adopté à l’automne dernier. Je tiens à remercier l’ensemble des personnels, médecins, soignants, personnels techniques et administratifs pour leur mobilisation sans faille au service de l’institution et dans l’intérêt de nos patients ».
Les résultats comptables confirment le redressement financier engagé depuis 2009
– Le compte de résultat principal se solde par un déficit de 17 M€, contre 22 M€ en 2012 et un objectif de 22M€ fixé dans le contrat de retour à l’équilibre financier.
– Le compte de résultat consolidé  dégage un excédent de 11 M€.
– La marge brute progresse pour atteindre 5.6% (hors aides de l’ARS), conformément aux objectifs du CREF, et contre 4.5% en 2012.
– La capacité d’autofinancement continue également sa progression et représente 83 M€, contre 72 M€ en 2012.
– L’endettement se stabilise à 894 M€.
– Les HCL ont poursuivi leur politique d’investissement à hauteur de 83 M€ en 2013 (contre 75 M€ en 2012).
Un nouvel élan pour les Hospices Civils
Ces bons résultats de clôture s’inscrivent dans un contexte favorable pour les Hospices Civils de Lyon. En fin d’année, l’établissement a pu finaliser l’engagement opérationnel de deux projets d’investissement majeurs, la modernisation de l’hôpital Edouard Herriot et la rénovation de l’hôpital cardiologique et pneumologique Louis Pradel grâce au soutien exceptionnel des collectivités locales et de celui de l’Etat. Les HCL ont aussi lancé leur projet d’établissement « Horizon 2017 » et un programme pluriannuel d’investissements ambitieux de 987 M€ sur 10 ans (2013-2023). Un contrat financier a également été conclu avec l’Agence Régionale de Santé qui apporte lisibilité et stabilité.
« La communauté hospitalière dispose d’une feuille de route claire autour du développement de l’activité des Hospices Civils de Lyon sur leur territoire. Les HCL connaissent un nouvel élan et entre dans une nouvelle étape de leur histoire » a commenté le Directeur Général.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.