Résultats annuels 2015 : engagements financiers respectés pour les Hospices Civils de Lyon

Les HCL clôturent l’exercice 2015 en stabilisant leur déficit malgré un contexte national très contraint par le plan d’économie triennal sur l’ONDAM (Objectif national des dépenses d’assurance maladie). Le résultat est stabilisé pour la 4ème année consécutive. La situation financière continue de s’améliorer : les redressements de la marge brute d’exploitation et de la capacité d’autofinancement continuent, et la politique de désendettement a été poursuivie.
Les HCL clôturent l’exercice 2015 en stabilisant leur déficit malgré un contexte national très contraint par le plan d’économie triennal sur l’ONDAM (Objectif national des dépenses d’assurance maladie). Le résultat est stabilisé pour la 4ème année consécutive. La situation financière continue de s’améliorer : les redressements de la marge brute d’exploitation et de la capacité d’autofinancement continuent, et la politique de désendettement a été poursuivie. 
Engagé depuis plus de 7 ans dans un effort sans précédent de redressement de sa situation financière, le deuxième CHU de France termine l’année 2015 en amélioration sensible par rapport au budget prévisionnel approuvé par l’Agence régionale de santé : le résultat est en stabilité par rapport à 2014, à 21,9M€ contre 22,2M€ en 2014, mais significativement meilleur au regard de l’EPRD (Etat prévisionnel des recettes et des dépenses) initial approuvé à 35M€. En accord avec l’Agence Régionale de Santé, la priorité a été donnée au redressement de la marge brute d’exploitation et à la poursuite du désendettement, conformément à la trajectoire du contrat de retour à l’équilibre financier signé en 2013. Dans le même temps, les deux projets majeurs, que sont la rénovation de l’hôpital Edouard Herriot et la mise en sécurité de l’hôpital Louis Pradel, poursuivent leur avancement conformément au calendrier prévu.
Ce résultat traduit une nouvelle fois la capacité des HCL à respecter leurs engagements financiers grâce à des efforts soutenus. Il s’appuie sur deux éléments essentiels :
  – le développement d’activité qui connait cette année une croissance de l’ordre de 2.4% en nombre de séjours
  – une forte maîtrise des charges et notamment de la masse salariale contenue à une évolution de + 0.45% c’est-à-dire en-deçà du plafond national fixé à 1.5%.

L’atteinte de ces deux objectifs est obtenue grâce à de profondes réorganisations internes, qui se poursuivent à un rythme soutenu. Le développement volontariste de la chirurgie ambulatoire s’est ainsi accéléré en 2015 avec un taux global de 37%, en progression de 2 points par rapport à 2014. On peut encore citer à titre d’exemple en 2015 la modernisation de la radiothérapie, le développement de nos plateformes de chimiothérapie, ou encore l’augmentation des capacités gériatriques. Les fonctions support ont également continué leur modernisation avec notamment, en 2015, le déploiement du nouveau dossier patient informatisé Easily, développé aux HCL, qui offre de nouveaux services et une plus grande ergonomie aux soignants.
Dominique Deroubaix, Directeur Général des Hospices Civils de Lyon, commente ces résultats  «Je tiens à remercier l’ensemble des personnels des HCL pour leur mobilisation constante tout au long de l’année 2015. Je mesure que les efforts demandés ont été importants et qu’ils font suite à plusieurs années de profondes réorganisations. Mais au final, les résultats sont là : l’amélioration de notre situation financière se confirme. Surtout, ces résultats démontrent la dynamique vertueuse de l’activité qu’il nous faut impérativement soutenir et conforter. Cela nous permet de poursuivre notre politique d’investissement afin de continuer à offrir le meilleur à nos patients.».
Les résultats financiers confirment le redressement financier engagé depuis 2009.
Le compte de résultat principal se solde par un déficit de 21,9 M€ (22,2 M€ en 2014), en amélioration sensible par rapport à l’EPRD approuvé à hauteur de 35 M€.  La marge brute d’exploitation (hors aides) atteint 6.1%, soit un point au-dessus de l’objectif inscrit à l’EPRD approuvé (5,1%) et une progression de 1.7 point par rapport à 2014 (4,4%).
 La capacité d’autofinancement représente 89 M€, en nette progression par rapport à l’EPRD approuvé (67 M€) et le compte financier 2014 (65 M€).
L’endettement s’est réduit : le capital restant dû au 31/12/2015 s’élève à 840 M€ contre 881 M€ en 2014, conformément à l’objectif de désendettement du CREF.
La politique d’investissement reste soutenue à hauteur de 93,5 M€ en 2015, en lien avec la poursuite des travaux de modernisation et de sécurisation entrepris notamment sur les établissements Edouard Herriot et Louis Pradel.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.