ROSA fait son entrée au bloc du CHU Hôpitaux de Rouen

Le robot ROSA, robot et système d’assistance à la neurochirurgie, vient d’être inauguré officiellement au CHU-Hôpitaux de Rouen. Intégré à une salle high-tech, ce dispositif de haute technologie permet de sécuriser et fiabiliser les opérations en améliorant la précision des gestes chirurgicaux. Avec cette acquisition, le CHU de Rouen rejoint le club élitiste des 10 centres français équipés de ce système innovant. Cet équipement ultra moderne a été financé avec le soutien de la Métropole Rouen Normandie et de la Région Normandie.
Le robot ROSA, robot et système d’assistance à la neurochirurgie, vient d’être inauguré officiellement au CHU-Hôpitaux de Rouen. Intégré à une salle high-tech, ce dispositif de haute technologie permet de sécuriser et fiabiliser les opérations en améliorant la précision des gestes chirurgicaux. Avec cette acquisition, le CHU de Rouen rejoint le club élitiste des 10 centres français équipés de ce système innovant. Cet équipement ultra moderne a été financé avec le soutien de la Métropole Rouen Normandie et de la Région Normandie.
Muni d’un bras articulé robotisé, Rosa assiste le neurochirurgien dans l’exécution de gestes chirurgicaux exigeant un niveau de précision très élevé sans modifier le protocole opératoire classique de l’opérateur. Concrètement, Rosa peut être utilisé pour réaliser des biopsies cérébrales (afin d’obtenir des prélèvements de tissu cérébral pour le diagnostic de tumeur par exemple), guider un endoscope dans le cerveau ou encore pour la mise en place d’électrodes intracérébrales.

Comme un GPS pour le cerveau, ce dispositif facilite et fiabilise l’implantation d’électrodes utilisées aussi bien dans un but thérapeutique comme pour le traitement chirurgical de la maladie de Parkinson ou dans un but diagnostic chez des patients souffrants d’une épilepsie sévère résistante au traitement médical. Cet équipement qui apporte un niveau de sécurité supplémentaire lors des interventions réduit la durée opératoire et offre au patient un plus grand confort. Ce robot neurochirurgical est installé dans une salle high-tech équipée d’une station multimédia. Reliée à une caméra intégrée au dispositif d’éclairage de la salle, cette unité est aussi connectée au système d’imagerie de l’hôpital ou aux autres équipements de la salle.

Un arsenal technologique 
En plus de Rosa, la salle high tech est dotée d’un microscope opératoire de dernière génération, d’un scanner per-opératoire 3D (O’Arm), un système de neuronavigation et des outils d’enregistrement électrophysiologique. C’est l’utilisation combinée des différents outils qui permet de contrôler la qualité et la précision du geste opératoire en diminuant le taux de complication. Connecté au Medical Training Center*, ce bloc opératoire intégré, équipé d’outils technologiques ultra-performants, facilitera l’enseignement dispensé aux étudiants en médecine et aux médecins visiteurs dans le cadre des programmes de formation innovants organisés par le CHU de Rouen.
Les soutiens de la Métropole Rouen Normandie et de la Région
Le soutien financier de la Métropole à hauteur de 250 000 € à la création du nouveau système d’assistance à la neurochirurgie s’inscrit dans une collaboration plus large, formalisée par la convention conclue entre le CHU de Rouen et la Métropole le 7 juillet 2016
Cet outil permettra de renforcer les partenariats existant entre la Métropole Rouen Normandie et le CHU de Rouen, acteur institutionnel majeur du territoire autour d’objectifs partagés en matière de mobilité, d’excellence scientifique et de service public, d’attractivité et de rayonnement du territoire. La Métropole participe ainsi au financement de projets d’innovation et investissements biomédicaux d’importance tels que la plateforme de stéréotaxie ou le Médical Training Center (MTC).
La Région Normandie investit 250 000 euros dans cet équipement de pointe
"Cet engagement montre, s’il en était besoin, toute l’importance que cette collectivité territoriale accorde aux équipements médicaux et de recherche de haute technologie. Le robot Rosa représente une avancée très importante pour la prise en charge et le traitement des patients dans le domaine de la neurochirurgie. Ce matériel de pointe contribue à promouvoir l’attractivité et le rayonnement du pôle hospitalo– universitaire. La Région continuera d’investir pour que la Normandie soit connue et reconnue pour l’excellence de ses équipements médicaux et du corps médical sans lequel rien ne serait possible " a déclaré Hervé Morin, Président de la Normandie. 
*Centre de simulation en santé et d’entrainement aux techniques biomédicales

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.